Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Liens utiles (et cliquables) >>> COMMANDER Sombre ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#21 27 Sep 2012 12:36

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Carole a Ă©crit :

Encore une fois BRAVO pour tout le travail que tu as fourni pour la sortie de cette nouvelle revue yes

bcwub


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#22 04 Oct 2012 04:38

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Fureteur sur le forum de la Ffjdr a Ă©crit :
Johan Scipion a Ă©crit :

+ Variante et scénario > Sombre zéro et Overlord : un Sombre (encore) plus simple et plus rapide pour initier les débutants, accompagné d'un scénario Seconde Guerre mondiale. Vous voulez faire découvrir le jeu de rôle en 15 minutes ? Vous voulez jouer avec des enfants à partir de 6 ans ? Sombre zéro est fait pour vous !

o.O

Hé, hé, hé ! Je ne te confierai pas mes filles de 6 ans et 9 ans ½. Un petit jeu d'horreur dans l'ambiance de Dachau pour s'initier au jeu de rôle ? Ce n'est pas toi qui te lèvera la nuit pour les consoler... :-?

(Je plaisante, hein, je me doute que ce n'est pas ce que tu as voulu dire.)


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#23 04 Oct 2012 04:39

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Ton allusion à Dachau est d'un goût assez douteux, je trouve. Ce n'est effectivement pas ce que j'ai voulu dire, et d'ailleurs, ce n'est pas ce que j'ai dit.

Tu te doutes bien que 1/ mon scénario Seconde Guerre mondiale ne prend pas les camps pour décor (il cause de l'opération Jedburgh, en fait) et que 2/ quand je fais jouer des gamins, je m'adapte à mon public.

En l'occurrence, j'ai mené un scénario en deux parties pour mes neveux. Il s'agissait d'un quickshot dont ils ont, conformément au principe de ce format, eux-mêmes choisi le décor : l'Égypte antique (qui est au programme de la maternelle et qui les avait marqués, l'égyptomanie est décidément une passion française).

On a fait un PMT très sympa en deux fois une heure. Ils ont voulu jouer des voleurs, qui évidemment se sont retrouvés à piller une tombe. Premier jour, serpent géant. Deuxième jour, momie maléfique de pharaon. Les gamins ont ultra kiffé et moi aussi. Je suis bon pour mener du Sombre zéro à chaque réunion familiale désormais, et ce n'est pas pour me déplaire.

J'ai par ailleurs mené Overlord, le scénario Sombre zéro que je propose dans Sombre 2, en ludothèque, pour des préados/ados (11-14 ans) et la partie fut excellente. Les gamins étaient au taquet.

Il faut que tu comprennes que les enfants aiment se faire peur, et que Sombre est un bloc de règles qui laisse le meneur totalement libre de ses thèmes et de ses effets. Il n'y a pas par exemple de tables qui décriraient, à grand renfonrt d'effets gore, les blessures subies par les PJ. On peut donc très facilement calibrer les parties pour s'adapter à l'âge et à la sensibilité des joueurs.

Quant au système, la version zéro tourne vraiment super bien avec des gamins. En classique pour les démos flash (15 minutes), en redux pour les parties un peu plus longues (une heure avec des 6/8 ans, c'est bien. Au-delà, ils décrochent).


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#24 04 Oct 2012 09:30

Netzach
membre
Lieu : Rennes
Inscription : 04 Mar 2010

Re : [buzz] SOMBRE 2

Bon, j'ai fini ma lecture approfondie de Sombre 2 et je vais donc faire un petit feedback en essayant de rester objectif.

On va commencer par le début et la couverture dont je ne suis pas vraiment fan, contrairement à celle de Sombre 1. Techniquement c'est impecc, c'est certain, mais ça ne m'interpelle pas (les goûts, les couleurs, toussa...). Après, c'est raccord avec le scénar Ubiquité alors why not.

D'ailleurs, en parlant d'Ubiquité, on a encore le droit à du lourd. C'est simple, c'est bourrin, c'est joussif à la lecture et pas besoin de tester pour savoir que ça fonctionnera parfaitement à ma table comme à celle des autres. Au passage, l'idée d'agiter une carotte (le fin mot de l'histoire) pour pousser les joueurs à jouer le jeu à fond est juste excellente. Bref, du tout bon.

Viennent ensuite les articles sur la Peur et le Briefing. Pour le premier, il s'agit grosso modo de définir l'horreur et les objectifs d'une partie de Sombre du point de vue de Johan. Intéressant quoique forcément (format oblige) trop restreint (pour ceux que ce genre de réflexion passionne, il y a Anatomie de l'horreur de Stephen King, dont la conception de l'horreur se rapproche de ce qui est présenté ici). Moi je kiffe, mais tout le monde ne sera pas d'accord ou ne trouvera pas cet article utile.

En revanche, je pense que la lecture de celui sur le Briefing est un passage obligé pour tout meneur de Sombre, voire pour tout meneur en général. Toutes les étapes d'un bon briefing y sont abordées, et les nombreux exemples permettent de mieux cerner les différents écueils à éviter pour gagner du temps tout en gardant l'attention des joueurs. Définitivement très bien foutu.

On enchaîne avec Sombre zéro, la variante de Sombre taillée pour les démos courtes. Et donc, ben c'est encore une fois du tout bon pour moi. Le coup des tuiles (que l'on fait tourner pour de suivre l'état de santé des PJ et PNJ et ou est inscrit leur Niveau sous forme de dé) est une excellente idée qui donne à mes yeux un léger aspect jeu de plateau particulièrement bienvenu dans le cadre d'une initiation au jdr. Difficile de s'étendre sur le "scénario" puisqu'il ne présente qu'une grosse scène de baston, mais je ne doute pas de son efficacité pour accrocher des joueurs néophytes (loups-garous + nazis = fun).

Pour finir, on a le droit à un bout d'Extinction, un setting que j'aime tout particulièrement, d'autant qu'il abord le Mythe (oui, celui avec des tentacules partout) sous un angle infiniment plus lovecraftien que l'AdC ou Trail of Cthulhu. Pour le coup, l'indicible est vraiment indicible, et il n'y a aucun espoir pour les personnages. Du coup, même si le bout de texte présenté ici est bien trop court, il donne un petit coup de frais à quelques monstres sacrés du jdr (Cthulhu et Nyarlathotep) qui en avaient bien besoin. Moi, ça me donne juste envie de caler quelques Profonds dans mes parties, et ça faisait bien longtemps que ça m'était pas arrivé.

Bref, Sombre 2 c'est bon, mangez-en !

Dernière modification par Netzach (04 Oct 2012 09:31)

Hors ligne

#25 04 Oct 2012 13:58

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Rhooo, merci tout plein ! Ça me fait super, mais alors super, plaisir de lire ça ! bcwub



J'apporte deux précisions sur un point :

Netzach a Ă©crit :

Viennent ensuite les articles sur la Peur et le Briefing. Pour le premier, il s'agit grosso modo de définir l'horreur et les objectifs d'une partie de Sombre du point de vue de Johan. Intéressant quoique forcément (format oblige) trop restreint (pour ceux que ce genre de réflexion passionne, il y a Anatomie de l'horreur de Stephen King, dont la conception de l'horreur se rapproche de ce qui est présenté ici).

+ La taille de l'article est préméditée. C'est un papier essentiel pour poser les bases théoriques de ceux qui vont suivre mais je voulais, justement parce qu'il est théorique, qu'il soit le plus court possible. Dans Sombre, je veux avant tout proposer du pratico-pratique. Je veux bien théoriser un petit poil (il y aura d'autres articles un peu de cet acabit, notamment un sur le système), mais faut que ça reste en rapport direct avec le jeu. Sombre est un jeu de rôle, pas une thèse de littérature ! bcbig_smile

+ Je n'ai pas lu le bouquin de King, juste rapidement feuilleté. Oui je sais, ça peut sembler bizarre, ce d'autant que je l'ai sur ma pile de lecture depuis pas mal d'années, mais ça s'explique par le fait que gamin, j'en avais rien à branler de la théorie (c'est toujours un peu vrai d'ailleurs bccool), et qu'avec l'âge, j'apprécie moins le style de King (plus jeune, j'overkiffais ma race). Et puis, dans le deuxième tome, il spoile pas mal de bons bouquins fantastico-horrifiques et je ne les ai pas encore tous lus. Cela dit, c'est très sympa d'apprendre que King et moi sommes sur des longueurs d'ondes pas trop éloignées. C'est un indice que je ne raconte pas total n'importe quoi dans Sombre 2.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#26 04 Oct 2012 22:12

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Fureteur sur le forum de la Ffjdr a Ă©crit :

Désolé si je t'ai choqué. Oui, mon allusion aux camps est douteuse ; j'asuume mon mauvais goût. Je ne suis pas en forme tous les jours. Mais je continue à penser que le rapprochement des deux éléments dans la même phrase est maladroit.

Je me demandais cependant effectivement comment tu fais jouer les enfants. Tu as pu remarquer que si Sombre n'est pas ma tasse de thé, je lis tes posts depuis longtemps (bien que de façon irrégulière). Tes observations et tes analyses sont pertinentes et je me doutes donc bien que tu ne les amènes pas dans le gore. Je me demande par contre quel type de fin tu as choisi pour le scénario et si tu as décidé qu'il y avait une perte pour les personnages en cas de mauvais choix (c'est suffisant pour faire flipper des gamins).

Et oui, les enfants aiment avoir peur et ils aiment les retournements de situation. J'ai fait jouer un scénario "Petit chaperon rouge" dans lequel le chaperon rouge venait donner un coup de main à sa grand-mère pour capturer un jeune loup afin de l'écorcher et fabriquer un manteau. Il fallait évidemment sauver le loup.

Cordialement


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#27 04 Oct 2012 22:28

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Fureteur a Ă©crit :

Désolé si je t'ai choqué.

Nan t'inquiète, je ne vais pas monter sur mes grands chevaux. C'est juste que j'ai trouvé que, même avec les smileys, ton ouverture manquait d'élégance. La caricature était un peu épaisse et la provoc passablement gratuite.

Mais bon, on ne va pas en faire un fromage. Discutons plutĂ´t du fond, veux-tu ?



Mais je continue à penser que le rapprochement des deux éléments dans la même phrase est maladroit.

Bin tu vois, exprimé comme ça, je suis carrément d'accord.

Je voulais que mon paragraphe soit aussi court que possible (la promo longue, ce n'est pas de la bonne promo) mais tu as raison : l'enchaînement Seconde Guerre mondiale / enfants n'est pas super heureux.



Je me demande par contre quel type de fin tu as choisi pour le scénario et si tu as décidé qu'il y avait une perte pour les personnages en cas de mauvais choix (c'est suffisant pour faire flipper des gamins).

Je n'ai choisi aucun type de fin particulier parce que c'était de la totale impro. Un quickshot pur et dur : brainstorming puis zou, jeu. La seule différence avec une partie entre adultes, c'est que je n'ai pas demandé aux enfants de me tracer de plan ni d'inventer des antagos. Je m'en suis chargé.

Quant à la question de la perte, elle s'est posée comme dans n'importe quel scénario de Sombre car j'ai travaillé sur ma structure narrative habituelle : le survival, qui plus est mené by the book. Du coup, sur les trois PJ, y'en a un qu'est mort dans le deuxième scénario. Quand c'est arrivé, j'ai fait comme avec des adultes : j'ai donné un antago (en l'occurrence la momie du pharaon maléfique, Nephren-ka bien sûr bcwink) au joueur qui venait de perdre son perso.



J'ai fait jouer un scénario "Petit chaperon rouge" dans lequel le chaperon rouge venait donner un coup de main à sa grand-mère pour capturer un jeune loup afin de l'écorcher et fabriquer un manteau. Il fallait évidemment sauver le loup.

J'avais au départ pensé à un truc dans ce goût là, arriver avec un scénar basé sur un conte de fée. Mais en fait, c'est vachement plus fun de demander aux gamins ce qu'ils veulent jouer. Moi en tout cas, ça m'éclate plus.

La seule vraie difficulté initiale, dans le cadre de Sombre s'entend, c'est de les mettre en mode horreur. Les fictions pour la jeunesse sont ultra majoritairement aventureuses (mais il existe de l'aventure jeunesse plus ou moins horrifique, il est vrai). C'est donc de l'aventure qu'ils envisagent dès que tu leur demandes de brainstormer. Les adultes aussi tu me diras, mais le phénomène est plus marqué avec les enfants.

Au départ, ils voulaient jouer des Jedis. Ouais ouais, six-huit ans et hardcore fans de Star Wars. Le marketing de tonton George marche du tonnerre. J'ai répondu que ce n'était pas possible car on allait jouer une histoire qui fait peur avec des gens sans pouvoirs. De là, l'Egypte et les voleurs.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#28 05 Oct 2012 09:44

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Fureteur sur le forum de la Ffjdr a Ă©crit :
Johan Scipion a Ă©crit :

La seule vraie difficulté initiale, dans le cadre de Sombre s'entend, c'est de les mettre en mode horreur. Les fictions pour la jeunesse sont ultra majoritairement aventureuses (mais il existe de l'aventure jeunesse plus ou moins horrifique, il est vrai).

Oui. L'aspect désespéré est rejeté en bloc par mes filles (je reviens souvent à elles mais ce sont les seuls enfants que j'ai fait jouer récemment). Elles regardent de temps en temps des dessins animés qui castagnent mais il y a toujours deux principes :


+ les morts et les blessés sont "propres", ils ne saignent pas comme des gorets ;

+ même au fond du gouffre, un personnage du groupe doit avoir un plan, un espoir de réussir.

Ça limite les scénarios possibles. Je suppose que le hack n' slash viendra avec le jeu vidéo... et de là, on passera à des scénarios plus variés.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#29 05 Oct 2012 09:45

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Fureteur a Ă©crit :

L'aspect désespéré est rejeté en bloc par mes filles

Y'avait rien de désespéré dans mon quickshot. C'était du PMT, hein. Une pièce et un monstre par jour, un trésor si on arrive à le tuer. C'est juste qu'à Sombre, les antagos sont coriaces.



les morts et les blessés sont "propres", ils ne saignent pas comme des gorets

Ça, comme je l'ai dit, c'est sans souci. Le curseur gore, c'est le meneur qui le règle.



même au fond du gouffre, un personnage du groupe doit avoir un plan, un espoir de réussir.

Ça, ça dépend complètement des gamins. À eux d'avoir des idées. Et ils en ont. S'agit juste de s'adapter un minimum à leur vision du monde. À six ans, t'as pas forcément une conception super claire de la manière dont fonctionne la société et l'univers, mais là c'est à l'adulte de faire l'effort, à la fois de pédagogie (quand les idées sont vraiment du n'importe quoi) et de suspension d'incrédulité (pour accepter un peu de n'importe quoi quand les idées sont cool).

Le plus délicat, c'est de faire comprendre le principe de l'interactivité rôliste classique (sur laquelle fonctionne Sombre). Si tu es joueur, tu peux proposer, pas décider. Le meneur valide et in fine, les dés tranchent.



Ça limite les scénarios possibles.

Carrément pas !

Ça ne les limite que si tu pars du principe qu'il faut jouer plus ou moins kawaii. Mais en fait non, c'est juste un prĂ©jugĂ© d'adulte, sans doute induit par cette sorte de sanctification de l'enfance Ă  laquelle se livre notre sociĂ©tĂ©. Car en vrai, les mĂ´mes ne sont pas en sucre. Mais vu que tu en as deux, je ne t'apprends rien.  bcbig_smile

Encore une fois, les gamins aiment quand ça fait peur.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#30 06 Oct 2012 07:05

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 2

Fureteur sur le forum de la Ffjdr a Ă©crit :

Oui. Les enfants aiment avoir peur. Le soucis est qu'ils ne savent pas mettre de limite. Les miens aiment se faire peur jusqu'à faire des cauchemars la nuit. Et mon dernier point ne faisait que reprendre le premier : les histoires qu'aiment mes filles sont celles où le héros ou l'héroïne invente toujours un plan de rechange quand le premier échoue.

Ceci dit, je veux bien croire que ce n'est pas le cas de tous les enfants. Ceux d'un collègue, Ă  peine plus agĂ©s, explosent des ennemis aux jeux vidĂ©o et ont l'air d'aimer les ambiances sombres. Chez moi, c'est plutĂ´t Wii Party  :-?


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

Pied de page des forums