Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Liens utiles (et cliquables) >>> COMMANDER Sombre ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#11 07 Apr 2010 16:59

Arisker
membre
Inscription : 01 Jul 2009

Re : Hotline

ok, bon je prendrais les éléments les plus pertinents au niveau des accessoires puisque j'ai une idée de comment les intégrés dans le scénar et pour le reste se sera purement narrative.

Je viens de passer un TD cet après-midi et vu que c'était le lundi c'était férié et avant le TD j'attendais dans le cours avec un pote mais j'étais tout de même en situation de stress. Je pense que si j'avais été seul cela aurait été encore pire. J'aimerais faire partager cette émotion chez les joueurs mais je ne sais pas vraiment comment. Peut-être en annonçant un événement dans un avenir proche.

Question peut-être un peu flou parce que chacun le gère comme il le souhaite. Mais j'aimerais savoir combien de scènes mettent environ dans le scénario pour que se ne soit pas trop lent mais en même temps que l'ambiance y soit pour tenir au moins 4 heures.

Et je vous remercie encore de votre soutien. Votre expérience m'aide à progresser dans la voie du MJ à sombre et en général ;p

Dernière modification par Arisker (07 Apr 2010 17:01)

Hors ligne

#12 07 Apr 2010 17:18

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Hotline

Arisker a √©crit :

Question peut-être un peu flou parce que chacun le gère comme il le souhaite. Mais j'aimerais savoir combien de scènes mettent environ dans le scénario pour que se ne soit pas trop lent mais en même temps que l'ambiance y soit pour tenir au moins 4 heures.

Compter en nombre de scènes est difficile car si tout se passe bien, c'est-à-dire si tes joueurs rentrent bien dans la partie, ils vont générer eux-mêmes plein de scènes que tu n'auras pas prévues.

Sur une dur√©e de quatre heures, ce qu'il te faut c'est une histoire simple : si y'a une enqu√™te compliqu√©e avec plein de fausses pistes, si y'a tout un tas de conspirations dans tous les sens ou si y'a douze √©v√©nements de pr√©vus, c'est s√Ľr que tu ne finiras pas le sc√©nar dans le temps imparti.

Un one-shot Sombre, c'est un film d'horreur. Et la plupart des films d'horreur ont une intrigue simple : on va à la campagne, la voiture tombe en rade, des vaches mutantes veulent nous bouffer la tête. Avec un pitch comme celui-là et des prétirés un peu bien foutus, tu tiens fastoche tes quatre heures de jeu.



Et je vous remercie encore de votre soutien. Votre expérience m'aide à progresser dans la voie du MJ à sombre et en général ;p

T'inquiète, c'est un plaisir. yes


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#13 07 Apr 2010 18:24

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : Hotline

Johan Scipion a √©crit :

Un one-shot Sombre, c'est un film d'horreur. Et la plupart des films d'horreur ont une intrigue simple : on va à la campagne, la voiture tombe en rade, des vaches mutantes veulent nous bouffer la tête.

been there done that ;). à quelques détails près


Auteur de Millevaux.
Outsider. √Čnergie cr√©ative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#14 11 May 2010 17:57

PeurPanique
membre
Lieu : Dijon
Inscription : 29 Mar 2010

Re : Hotline

J'écris un scénario pour Sombre et je me pose des questions.



Salut, Johan !
Je commence donc un sc√©nar pour Sombre, pour lequel j'ai un embryon d'id√©e. Il se passera donc, en quelque sorte, dans le monde du r√™ve... Ou plut√īt du cauchemar.
J'ai deux questions. D'abord, en ce qui concerne les règles : puisque je ne connais bien évidemment pas encore celles de Sombre light 4, je vais par défaut employer celles de Sombre light 3... ESt-ce que ça pose un problème ?
D'autre part, est-il envisageable que les joueurs puissent changer de PJ en cours de partie ?


Il existe d'innombrables façons d'avoir tort, mais seulement 333 d'avoir raison.

Hors ligne

#15 11 May 2010 18:28

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Hotline

PeurPanique a √©crit :

Je commence donc un scénar pour Sombre, pour lequel j'ai un embryon d'idée.

Ah cool ! yes



D'abord, en ce qui concerne les règles : puisque je ne connais bien évidemment pas encore celles de Sombre light 4, je vais par défaut employer celles de Sombre light 3... ESt-ce que ça pose un problème ?

Pas du tout. Et de toute fa√ßon, le probl√®me va se r√©gler de lui-m√™me dans quelques jours car SL4 sera bient√īt dispo. Au passage, je compte sur toi pour me donner ton avis dessus.



D'autre part, est-il envisageable que les joueurs puissent changer de PJ en cours de partie ?

Tout est envisageable, d'autant que le système permet assez facilement ce genre de bidouilles (on peut créer des PJ en cinq secondes, montre en main).

Donc techniquement, zéro problème. Mais ce qui importe, c'est l'efficacité narrative. Dans mon expérience, changer trop souvent de PJ n'est pas forcément une bonne chose car ça casse pas mal l'immersion. Les joueurs ont du mal à reprendre leurs marques et ils décrochent.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#16 25 Jun 2010 17:54

PeurPanique
membre
Lieu : Dijon
Inscription : 29 Mar 2010

Re : Hotline

Je suis en train de pr√©parer un sc√©nario pour Sombre, jeu auquel je n'ai encore jamais jou√©. Bien s√Ľr, il m'est souvent arriv√© d'√©crire des sc√©nars pour des sessions de jeu o√Ļ j'√©tais moi-m√™me MJ, mais l√†, il s'agit d'en b√Ętir un qui soit int√©ressant pour un autre MJ que moi. Donc, pas question de faire ma petite cuisine, que je pourrais adapter en cours de partie. Vu que je suis n√©ophyte en la mati√®re, je rencontre deux probl√®mes.
Tout d'abord, pas question de fabriquer un sc√©nario lin√©aire. J'aimais bien ce proc√©d√© quand j'avais seize ans, mais √† mesure que j'avance en √Ęge (et que je cro√ģs en force et en beaut√©), √ßa me semble de plus en plus emmer... ennuyeux. Donc, j'ai opt√© pour un ensemble de petits modules/√©v√©nements cens√©s instaurer progressivement une ambiance de peur et de parano√Įa que le MJ pourra utiliser dans l'ordre qui lui convient ; √† sa charge de faire monter l'angoisse au cours de la partie. MAIS : comment cr√©er des √©pisodes suffisament anxiog√®nes sans causer trop de bobos aux PJ, sachant que le syst√®me de Sombre est rigoureusement l√©tal ? Je trouverais dommage qu'un joueur soit exclu de la partie √† la premi√®re anicroche pour cause de d√©c√®s de son personnage...
Ensuite, Sombre n'a pas de background dédié. Très bien. Mais, je dois bien l'avouer, je me retrouve de ce fait parfois avec le syndrome de "la page blanche" des écrivains. Le jeu s'adresse aux amateurs de films d'horreur (ce que je suis) mais d'après les exemples que j'ai lu par-ci par-là (dans Sombre light, par exemple), j'ai l'impression que les intrigues les plus adaptées au système sont celles du type psychopathes/cannibales/zombies qui poursuivent les malheureux PJ. Et il me semble (mais sans doute que je me trompe) que ce type de scénar repose beaucoup sur l'improvisation, qu'une fois posés les enjeux de départ (une horde de morts-vivants envahit votre HLM !) les actions des PJ et elles seules déterminent la suite de l'histoire. Dans un post de ce forum, Johan a clairement écrit que les PJ sont avant tout des victimes, pas des héros, ce qui exclut les artifices du récit d'aventure ; les Pj sont censés s'en prendre plein la tête, sans avoir la ressource de franchir un profond ravin en se balançant au-dessus du vide, suspendus à un fouet, comme Indiana Jones. Or, l'histoire que je m'efforce de mettre en forme repose sur un fantastique vaguement similaire à L'antre de la folie. Il n'y a pas de grand méchant qui pourchasse les PJ (ce qui permettrait de conserver au scénar une ligne directrice.) Alors je souhaiterais que l'éventuel MJ garde l'opportunité d'improviser en cours de partie, tout en pouvant profiter au maximum (et faire profiter les joueurs) des différents épisodes surnatureux surnaturaux fantastiques.
Hem. Voilà voilà...


Il existe d'innombrables façons d'avoir tort, mais seulement 333 d'avoir raison.

Hors ligne

#17 26 Jun 2010 04:50

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Hotline

Monsieur Panique, surtout ne paniquez pas ! bcbig_smile



PeurPanique a √©crit :

Donc, j'ai opt√© pour un ensemble de petits modules/√©v√©nements cens√©s instaurer progressivement une ambiance de peur et de parano√Įa que le MJ pourra utiliser dans l'ordre qui lui convient ; √† sa charge de faire monter l'angoisse au cours de la partie.

C'est très cool.

Une remarque : dans mon exp√©rience, la structure modulaire r√©siste mal aux playtests intensifs. Quand tu m√®nes un sc√©nar dix ou quinze fois, tu te rends assez vite compte (dans mon cas, √ßa se d√©cante vers la 5 ou 6e partie en g√©n√©ral) quels encha√ģnements de modules produisent les meilleurs effets et lesquels sont √† proscrire parce qu'ils fonctionnent mal.

À l'épreuve du jeu, la structure strictement modulaire me semble suboptimale car toutes les combinaisons de modules ne se valent pas. Mieux vaut que l'auteur privilégie celle ou celles qui fonctionnent le mieux. Du semi-modulaire, quoi. bcsmile



MAIS : comment créer des épisodes suffisament anxiogènes sans causer trop de bobos aux PJ, sachant que le système de Sombre est rigoureusement létal ? Je trouverais dommage qu'un joueur soit exclu de la partie à la première anicroche pour cause de décès de son personnage...

À mon avis, il faut :

+ Distinguer le sentiment de danger du danger lui-m√™me. Ce qui cr√©e l'anxi√©t√©, c'est l'id√©e que le pire est √† venir. Il faut donc trouver un moyen pour en convaincre les joueurs. Sans rien conna√ģtre de ton sc√©nar, je ne peux pas √™tre plus pr√©cis.

+ Quand on peut, s'appuyer sur le système. Il est extrêmement létal et cela aide à rendre les joueurs anxieux. Quand on sait qu'on peut facilement perdre son PJ en un ou deux coups, on appréhende.



Le jeu s'adresse aux amateurs de films d'horreur (ce que je suis) mais d'après les exemples que j'ai lu par-ci par-là (dans Sombre light, par exemple), j'ai l'impression que les intrigues les plus adaptées au système sont celles du type psychopathes/cannibales/zombies qui poursuivent les malheureux PJ.

C'est une impression à la fois juste (le système est effectivement bien adapté au survival) et fausse (le système ne se limite pas au survival).

Si les exemples de SL4 sont très orientés survival, c'est parce que leur fonction est d'illustrer les règles et que ces dernières servent surtout à gérer le combat.

Mais il y a aussi un versant psychologique aux règles de Sombre (Personnalités, Séquelles, jauge d'Esprit) qui permet de mener d'autres types de scénarios en s'appuyant sur le système. Par exemple, Et in Arcadia ego, le scénar onirico-psychologique de la première édition de Kult, que je mène sans souci avec le système de Sombre.

Et bien s√Ľr, on peut mener des sc√©nars en faisant quasi abstraction du syst√®me, typiquement en ne l'utilisant que pour cadrer la cr√©a des persos et en le laissant ensuite compl√®tement tomber (pas de combats, pas de cochages, pas de jets). Cet usage a minima est courant dans les jeux d'horreur, mais cela implique que le sc√©nario mette le paquet sur l'ambiance. Niveau √©criture, c'est souvent plus exigeant.



Et il me semble (mais sans doute que je me trompe) que ce type de scénar repose beaucoup sur l'improvisation, qu'une fois posés les enjeux de départ (une horde de morts-vivants envahit votre HLM !) les actions des PJ et elles seules déterminent la suite de l'histoire.

C'est le principe même des scénarios ouverts : une situation de départ bien cadrée + quelques événements (tes modules) pour que le meneur puisse relancer l'action si besoin est. Mais sinon, ce sont les joueurs qui font le scénario.

Et une fois encore : cette structure est largement affinable par le playstest. Partie apr√®s partie, la situation de d√©part est de mieux en mieux cadr√©e, les √©v√©nements sont retravaill√©s pour plus d'efficacit√© et un encha√ģnement id√©al se dessine.

Au bout de dix parties, tu obtiens un scénario semi-ouvert : une situation de départ qui oriente la partie, des événements qui s'inscrivent dans cette direction et aboutissent à un faisceau de conclusions possibles (anticipées à l'écriture et/ou révélées par le jeu).

Le résultat est une trame narrative éprouvée par le jeu, qui oriente clairement la partie sans pour autant la fermer. House of the rising dead a beau être très cadré (mon scénar d'horreur gothique le sera moins, je pense), chacune des neuf parties que j'ai mené avec était substantiellement différente des autres.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#18 21 Jul 2010 08:59

Askeladd
membre
Inscription : 20 Jul 2010

Re : Hotline

O√Ļ puis-je trouver des sc√©narios Sombre ?



Bonjour,

Bon apr√®s avoir envoy√© un mail √† Johan pour savoir o√Ļ on pouvait trouver des sc√©nars de Sombre il m'√† conseill√© de venir √† la hotline.

Je reprend donc ma question:

"MJ ayant jou√© √† Sombre il y √† plusieurs mois dans un festival pour geek j'ai d√©cid√© de cr√©er une cellule roliste d√©di√© √† ce jeux de r√īle qui fout bien la p√©toche √† mes joueurs.

Seulement après avoir fait plusieurs parties (le scénar original proposé à chaque convention et un autre type "la colline à des yeux") j'ai peur de commencer à faire des scénarios à l'arrache faute de temps.

Je voulais donc savoir s'il existait une base de donnée de scénarios ou des MJ très très gentil qui acepterait que je prenne honteusement leur scénars. Je vous filerais le mien en échange bien entendus.

Cordialement, askeladd

Hors ligne

#19 21 Jul 2010 09:55

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : Hotline

Si à ma connaissance, on ne trouve pas encore de scénario pour Sombre sur le net, tu peux en revanche, dans un premier lieu, te reporter à la section "Feedback" de ce forum. Il est souvent possible de reconstituer le fil d'un scénario d'après son compte-rendu. Je te conseille, en premier lieu, de rechercher le feedback du scénario qu'a fait jouer Tlön Uqbar, qui se passe en Angleterre dans une cave pendant les bombardements allemands, et qui est très crispant et facile à faire rejouer car Tlön n'est pas avare d'infos. Idéal si tes joueurs aiment la charcuterie fine.
Il est dans la première page de ce fil :
http://www.terresetranges.net/forums/vi … 2808#p2808

Dernière modification par Pikathulhu (21 Jul 2010 09:57)


Auteur de Millevaux.
Outsider. √Čnergie cr√©ative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#20 22 Jul 2010 02:16

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Hotline

Hello Askeladd,



Bienvenue sur nos forums.


Askeladd a √©crit :

"MJ ayant jou√© √† Sombre il y √† plusieurs mois dans un festival pour geek j'ai d√©cid√© de cr√©er une cellule roliste d√©di√© √† ce jeux de r√īle qui fout bien la p√©toche √† mes joueurs.

Excellente initiative !



j'ai peur de commencer à faire des scénarios à l'arrache faute de temps.

Il ne faut pas.

J'ai bricolé House of the rising dead en quelques heures de brainstorming et l'ai écrit en quelques jours (mais j'aurais fort bien pu m'en tenir au brainstorming pour le jouer à ma table, j'ai fait l'effort de la rédaction parce que je travaille avec l'objectif d'une publication).

Bien s√Ľr, il ne s'agissait pas exactement de la version que tu as jou√©e car entre-temps, le sc√©nar a b√©n√©fici√© de plusieurs playtests, qui m'ont permis de bien l'affiner. Mais la toute premi√®re version √©tait d√©j√† tr√®s jouable et ne m'a pas demand√© beaucoup de temps.


Ma méthode :

1. Trouver un thème. Le plus simple, c'est de s'inspirer d'un type de films d'horreur. Pour House, j'ai choisi le post-apo zombie, tout bêtement parce que c'est un sous-genre que j'aime.

2. Donner un but au jeu. Je veux toujours savoir exactement ce que vont devoir faire les joueurs durant la partie, cela conditionne toute l'écriture du scénar. Dans de nombreux cas, la réponse est toute prête : survivre.

3. Construire l'amorce. Je choisis un lieu, un ou plusieurs antagonistes et je réfléchis à la situation dans laquelle sont les PJ au début de la partie. J'aime bien les amorces in media res car je les trouve bien efficaces et bien péchues.

4. Inventer quelques événements. J'essaie de prévoir deux ou trois scènes cool, histoire de pouvoir relancer s'il arrivait que le rythme de la partie baisse un peu. Souvent, je pioche dans les scènes typiques du sous-genre que j'ai choisi. Dans un scénar de loup-garou par exemple, il faudrait au moins une scène de métamorphose.

5. Envisager les fins possibles, histoire de ne pas être totalement pris au dépourvu. Soigner la fin du scénar, c'est important, donc je trouve préférable d'y cogiter un poil à l'avance. Mais je me garde bien de trop scripter la conclusion car sinon, elle risque de tomber comme un cheveu sur la soupe.



Je voulais donc savoir s'il existait une base de donnée de scénarios ou des MJ très très gentil qui acepterait que je prenne honteusement leur scénars.

Il n'y a rien de ce type à l'heure actuelle, mais à terme, l'idée c'est de mettre sur le site des scénarios semi-officiels (écrits par d'autres mais validés par moi) en téléchargement libre.

Ce n'est pas ma priorité (écrire le jeu est évidemment plus urgent) mais je suis bien conscient que Sombre, qui privilégie le one-shot et n'a pas d'univers dédié, ne peut se passer de scénarios.

La bonne nouvelle, c'est que PeurPanique est en train de rédiger ce qui devrait devenir le premier de ces scénarios semi-officiels. Les débuts sont vraiment prometteurs mais c'est pas mal de taff donc il faut pas s'attendre à une mise à dispo immédiate.



Je vous filerais le mien en échange bien entendus.

√áa ce serait tr√®s cool.  yes


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

Pied de page des forums