Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ COMMANDER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#1 15 Jan 2019 21:27

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

[S9] L'appel du bayou

Pour parler de L'appel du bayou, actioner horrifique et lovecraftien publié dans Sombre 9.



Parties sans Johan :

+ Menée par Ric Pogan

+ Menée par Aellle


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#2 27 Feb 2019 08:24

Ric Pogan
membre
Inscription : 27 Feb 2019

Re : [S9] L'appel du bayou

Sombre 9 lu et joué !

J'ai pu r√©unir 3 joueurs pour proposer L'Appel du Bayou, le sc√©nario de Sombre 9. Nous voil√† parti dans le bayou avec John Legrasse, √Čmilie Laveau et Snake, tandis que je jouais en PNJ Thomas Malone. Je fais commencer la premi√®re sc√®ne in media res, le combat contre Castro et les sectateurs commencent fort. Au T2 je commence √† craindre que ces derniers se fassent d√©cimer trop rapidement (ils n'ont plus que 3 pv chacun), mais fort heureusement la chance tourne et il faudra que les PJ s'acharne pour les trucider.

La d√©couverte des indices de la seconde sc√®ne se fait sans difficult√©s, le joueur qui joue √Čmilie Laveau est tr√®s curieux sur le rituel pratiqu√© (et les cris inhumains qu‚Äô√Čmilie a entendu), et du coup le rituel se fait comme pr√©vue, au d√©tail pr√®s que le joueur d‚Äô√Čmilie Laveau a une vision beaucoup plus sanguinolente du vaudou que nous. Les sous entendu de Castro zombie font bondir John Legrasse, qui n'a plus qu'une h√Ęte, aller au lac. Il ne pr√™te pas attention √† √Čmilie Laveau qui laisse √©chapper qu'elle va les accompagner pour "regarder les blancs mourir", ni Snake qui dit "je peux VOUS y emmener" (en se d√©solidarisant du groupe). Je garde dans un coin de ma t√™te que Thomas Malone, lui, a parfaitement tout entendu. Je note aussi que le joueur de Snake s'est r√©sign√© √† guider le groupe vers le lac.

L'arriv√©e du shoggoth albinos marche parfaitement (l'image de la "for√™t de tentacules" est g√©niale). Tandis que ce dernier commence √† faire ses premi√®res blessures, √Čmilie Laveau devenue malfaisante tente de pousser John Legrasse dans l'eau. Ce dernier se rattrape, mais le paye au prix fort : le shoggoth lui avale le bras gauche. Pendant ce temps, Thomas Malone est en PLS au fond de la barque et Snake se d√©fend comme il peut. Le groupe est d√©finitivement d√©sagr√©g√© et le shoggoth n'a plus qu'√† se nourrir. Et l√†, l'impensable se produit : le shoggoth ne fera que des 1 et 2 sur les d√©g√Ęts pendant quatre tours, et pendant ces quatre tours le joueur qui joue Snake m'encha√ģne SUCC√ąS + 6d√©g√Ęts, quatre fois de suite ! Snake mords m√™me √† pleine dent dans le shoggoth ! Le shoggoth a beau s'acharner sur Snake, ni ses tentacules ni son "Blob" ne le sauveront. Il parvient toutefois √† d√©vorer une partie de la jambe droite de Snake devenu bestial avant de dispara√ģtre dans les profondeurs du lac. Les jets pour sauver Snake sont rat√©s, la fine √©quipe dispara√ģt dans le bayou et ne sera jamais retrouv√©e.

Débriefing :
Apr√®s la partie, je me rends compte de ma monstrueuse erreur : √† j-1d6, j'aurais du lancer 2d6 par tour pour les d√©g√Ęts du shoggoth et non 1 ! Malgr√© tout, il est int√©ressant de constater que m√™me √† 1d6, les joueurs ont trouv√© le shoggoth assez effrayant pour se penser condamn√©s par sa seule rencontre.
Les joueurs ont beaucoup appr√©ci√© le syst√®me, les personnages haut en couleur, et l'ambiance du sc√©nario. Sur le sc√©nario en lui-m√™me, le joueur de Snake a critiqu√© la pr√©sence du lac, argumentant que rien ne l'obligeait √† y aller. En discutant avec le joueur, il a cru √† un sc√©narium qui le for√ßait √† aller de l'avant et n'a pas voulu rendre Snake plus r√©ticent de peur de "casser le sc√©nario". Dommage le joueur s'est brid√© et on est sans doute pass√© √† c√īt√© d'une belle sc√®ne de confrontation. Avec le recul, c'est un peu ma responsabilit√© ; ayant omis de rappeler aux joueurs en sc√®ne 2 que c'√©tait eux qui faisaient la sc√®ne.

Me concernant, le sc√©nario tourne tr√®s bien. Malgr√© l'apparente ambiance l√©g√®re qui r√©gnait √† la table (pas mal de rire), j'ai bien senti l'appr√©hension monter √† la fin de la sc√®ne 2. M√™me si les scores de poney de Machette ont amen√© une certaine jouissance √† son joueur, la description des blessures ("tu mords le shoggoth ? De l'acide se d√©verse dans ta bouche !") et du d√©sespoir de la situation apr√®s le retrait du shoggoth ont maintenu le sc√©nario dans l'horreur. Le syst√®me Sombre Max est effectivement simple, mais n√©cessite plusieurs parties pour √™tre bien ma√ģtris√©.

Les critiques suivantes sont un peu de la sodomie de diptère en comparaison de la qualité générale du système et du scénario, mais tout critique est bonne à prendre, non ?

  • Sur la couleur, j'ai regrett√© l'apparition du pentacle (d'ailleurs interpr√©t√© en premier abord comme un symbole de protection avant que je d√©mente). J'eus pr√©f√©r√© un symbole plus lovecraftien, mais j'imagine que tu as du en essay√© d'autres avant de revenir sur celui-ci.

  • Concernant le mat√©riel,il faut vraiment des petits d√©s (12mm). A court de d√© de 12mm, j'ai pass√© des d√©s de 16mm √† un joueur pour les points de vie de son personnage, il les a instinctivement mis au dessus de la carte de personnage, pour ne pas cacher les infos dessus.

  • La premi√®re partie du plan est bien exploit√©, avec le positionnement des barques et l'apparition du pentacle ; mais du coup la seconde partie fait un peu superflue : j'ai bien dessin√© les barques dessus avant l'affrontement avec le shoggoth, mais je n'en ai pas vu l'utilit√©.

Voilà !

Edit : correction de quelques fautes d'orthographes. √Čcrire des CR √† minuit ne me r√©ussi pas...

Dernière modification par Ric Pogan (27 Feb 2019 13:38)

Hors ligne

#3 27 Feb 2019 17:08

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S9] L'appel du bayou

Hello Ric,


Bienvenue sur les Terres Etranges, ravi de compter parmi nous.

Super merci pour ton CR, il est top. yes

Hop, quelques retours et réflexions au fil de ton texte.


Ric Pogan a √©crit :

Au T2 je commence à craindre que ces derniers se fassent décimer trop rapidement (ils n'ont plus que 3 pv chacun), mais fort heureusement la chance tourne et il faudra que les PJ s'acharne pour les trucider.

Je précise pour ceux qui nous lisent mais n'ont pas accès à Sombre 9, que le scénario prévoit un joker, c'est-à-dire un antago supplémentaire à mettre en jeu en cas de déveine prolongée du meneur. Cool que tu n'en aies pas eu besoin.


(l'image de la "forêt de tentacules" est géniale)

Merci.


Snake mords même à pleine dent dans le shoggoth !

√Čnorme ! Mais sans effet technique, je le pr√©cise bien. Pas d'armes, pas de dommages.


Apr√®s la partie, je me rends compte de ma monstrueuse erreur : √† j-1d6, j'aurais du lancer 2d6 par tour pour les d√©g√Ęts du shoggoth et non 1 !

Ce qui explique ton faible body count. De base, le shoggoth est chiffré pour produire une fin de partie à environ un survivant. Tu en es assez loin.


Malgré tout, il est intéressant de constater que même à 1d6, les joueurs ont trouvé le shoggoth assez effrayant pour se penser condamnés par sa seule rencontre.

Ce qui est pur cool. M'est avis que ta ma√ģtrise y est pour beaucoup. Ravi que ma ¬ę for√™t de tentacules ¬Ľ t'ait aid√© √† camper un shoggoth bien flippant !


Me concernant, le scénario tourne très bien.

Merci.


("tu mords le shoggoth ? De l'acide se déverse dans ta bouche !")

J'ad√ī√ī√īre.  bcwub


Le syst√®me Sombre Max est effectivement simple, mais n√©cessite plusieurs parties pour √™tre bien ma√ģtris√©.

Oui, il y a une courbe d'apprentissage, et c'est une bonne chose. Si un meneur exp√©riment√© de Sombre tel que toi parvenait sans souci √† ma√ģtriser parfaitement Max d√®s la premi√®re partie, cela voudrait dire que je me suis un peu foir√© dans mon game design.

L'idée de Max est de proposer un nouveau Sombre, significativement différent de Classic et Zéro car dédié à un sous-genre précis, les actioners horrifiques. C'est super pointu donc ça demande des règles qui le soient tout autant. J'ai beaucoup travaillé à les caler *très* finement. En bonne logique, ce type de système précis demande, tout simple qu'il soit, un peu d'habitude pour être parfaitement pris en main.

La deuxi√®me bonne nouvelle est que m√™me √† la premi√®re partie, √ßa marche. Ce n'est pas optimal, tu as oubli√© ou confondu quelques proc√©dures mineures, mais √ßa ne g√Ęche pas la s√©ance. M√™me si le meneur a une marge de progression, la partie n'en demeure pas moins bonne, ce qui d√©montre l'accessibilit√© et l'efficacit√© des r√®gles ainsi que du sc√©nar. L'auteur est donc super content. Il a l'impression d'avoir bien travaill√©. √áa lui fait tellement sa journ√©e qu'il se met √† parler de lui √† la troisi√®me personne. bccool


tout critique est bonne à prendre, non ?

Carrément ! Tous les avis, pour peu qu'ils soient argumentés et exprimés cordialement, sont bons à lire.


j'ai regretté l'apparition du pentacle /.../. J'eus préféré un symbole plus lovecraftien, mais j'imagine que tu as du en essayé d'autres avant de revenir sur celui-ci.

Non non, ce fut mon premier choix. J'aime l'occultisme de pacotille parce que c'est celui des films de trouille. C'est cheap, mais cela correspond à ce qu'on voit à l'écran.

En l'occurrence, cela me semble assez raccord avec la d√©marche d'HPL, qui Ňďuvrait dans le fantastique litt√©raire tout en conchiant la superstition dans le vrai monde. Contrairement √† ce qu'a voulu faire croire Bergier, c'√©tait tout sauf un occultiste. Ses sources en la mati√®re sont des plus banales. Si je ne m'abuse, quelques bouquins grand public emprunt√©s √† la biblioth√®que et des articles de la Britannica.


j'ai passé des dés de 16mm à un joueur pour les points de vie de son personnage, il les a instinctivement mis au dessus de la carte de personnage, pour ne pas cacher les infos dessus.

Routine intéressante.


La première partie du plan est bien exploité, avec le positionnement des barques et l'apparition du pentacle ; mais du coup la seconde partie fait un peu superflue : j'ai bien dessiné les barques dessus avant l'affrontement avec le shoggoth, mais je n'en ai pas vu l'utilité.

Oui, le second plan ne sert pas à grand-chose. Je m'en suis aperçu dès mon crash test. J'ai ensuite fait plusieurs parties sans et ai constaté que son absence ne provoquait effectivement pas de manque.

Si je l'ai r√©int√©gr√©, c'est tout b√™tement parce que j'en avais la place dans le cahier central. Pour des raisons de praticit√©, il fallait que toutes les aides de jeu de L'appel tiennent en exactement quatre pages. Au d√©part, j'avais deux jokers, mais ai supprim√© le second lorsque je me suis rendu compte qu'il √©tait redondant. Du coup, je me retrouvais avec un trou, qu'il ne me co√Ľtait pas grand-chose de remplir avec le deuxi√®me plan plut√īt que d'y mettre une carte de personnage vierge.

Au final, j'aime le poser sur la table au début de la scène 3. Ce simple geste anticipe bien le climax, il est le signal qu'on va entrer dans le dur. Il n'y a pas de quoi s'en retourner la nuit, hein, mais je trouve que c'est un petit effet sympa.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#4 27 Feb 2019 19:40

Ric Pogan
membre
Inscription : 27 Feb 2019

Re : [S9] L'appel du bayou

Johan Scipion a √©crit :

Hello Ric,

Bienvenue sur les Terres Etranges, ravi de compter parmi nous.

Super merci pour ton CR, il est top. yes

Hop, quelques retours et réflexions au fil de ton texte.

Merci :)

Johan Scipion a √©crit :
Ric Pogan a √©crit :

Au T2 je commence à craindre que ces derniers se fassent décimer trop rapidement (ils n'ont plus que 3 pv chacun), mais fort heureusement la chance tourne et il faudra que les PJ s'acharne pour les trucider.

Je précise pour ceux qui nous lisent, mais n'ont pas accès à Sombre 9 que le scénario prévoit un joker, c'est-à-dire un antago supplémentaire à mettre en jeu en cas de déveine prolongée du meneur. Cool que tu n'en aies pas eu besoin.

Outre ce que tu écris dans l'ouvrage au sujet de cet antago, j'avais peur que les joueurs le confondent avec la menace principale (en s'imaginant par exemple affronter une horde de cet antago) et que les dires de Castro s'en trouve décrédibilisé.

Johan Scipion a √©crit :

Snake mords même à pleine dent dans le shoggoth !

√Čnorme ! Mais sans effet technique, je le pr√©cise bien. Pas d'armes, pas de dommages.

On est d'accord. En fait, l'imagination du joueur de Snake s'est embras√© et une fois les d√©s lanc√©s il a lui-m√™me d√©crit ce que faisais son personnage pour "justifier" les 6 d√©g√Ęts. Du tac au tac, j'ai justifi√© le 1 d√©g√Ęt du shoggoth sur son PJ par l'acide qui coule dans sa bouche bcbig_smile


Johan Scipion a √©crit :

Apr√®s la partie, je me rends compte de ma monstrueuse erreur : √† j-1d6, j'aurais du lancer 2d6 par tour pour les d√©g√Ęts du shoggoth et non 1 !

Ce qui explique ton faible body count. De base, le shoggoth est chiffré pour produire une fin de partie à environ un survivant. Tu en es assez loin.

Et ma malchance au d√©... palm J'ai eu l'impression que c'√©tait tout ou rien : tout reposait sur Snake. Si le shoggoth l'avait tu√©, le groupe √©tait condamn√© (car √Čmilie Laveau √©tait sur le point de jeter Thomas Malone par dessus bord... ).

Johan Scipion a √©crit :

Malgré tout, il est intéressant de constater que même à 1d6, les joueurs ont trouvé le shoggoth assez effrayant pour se penser condamnés par sa seule rencontre.

Ce qui est pur cool. M'est avis que ta ma√ģtrise y est pour beaucoup. Ravi que ma ¬ę for√™t de tentacules ¬Ľ t'ait aid√© √† camper un shoggoth bien flippant !

En 10 ans de Cthulhu, je n'avais jamais mis en sc√®ne de shoggoth. Outre le fait qu'il soit tr√®s commun et source de nombreuses r√©f√©rences et plaisanteries dans la sph√®re des amateurs de Cthulhu (susceptible de p√©ter l'immersion), je ne voyais pas trop le c√īt√© horrifique dans ce monstre "p√Ęte √† modeler/multitool". Sombre 9 a r√©habilit√© le shoggoth √† mes yeux en me montrant ce qu'il pouvait √™tre quand est il correctement mis en sc√®ne gr√Ęce √† la description et la superbe illustration de la couverture. Pour cela, merci. 

Johan Scipion a √©crit :

L'idée de Max est de proposer un nouveau Sombre, significativement différent de Classic et Zéro car dédié à un sous-genre précis, les actioners horrifiques. C'est super pointu donc ça demande des règles qui le soient tout autant. J'ai beaucoup travaillé à les caler *très* finement. En bonne logique, ce type de système précis demande, tout simple qu'il soit, un peu d'habitude pour être parfaitement pris en main.

En effet, j'ai clairement senti le manque d'automatisme et d'assurance... Heureusement j'ai évité de devoir chercher dans le bouquin et mettre la séance en pause (pas pour très longtemps, merci le format "fanzine").

Johan Scipion a √©crit :

La deuxi√®me bonne nouvelle est que m√™me √† la premi√®re partie, √ßa marche. Ce n'est pas optimal, tu as oubli√© ou confondu quelques proc√©dures mineures, mais √ßa ne g√Ęche pas la s√©ance. M√™me si le meneur a une marge de progression, la partie n'en demeure pas moins bonne, ce qui d√©montre l'accessibilit√© et l'efficacit√© des r√®gles ainsi que du sc√©nar. L'auteur est donc super content. Il a l'impression d'avoir bien travaill√©. √áa lui fait tellement sa journ√©e qu'il se met √† parler de lui √† la troisi√®me personne. bccool

Un plaisir !

Hors ligne

#5 28 Feb 2019 07:51

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S9] L'appel du bayou

Ric Pogan a √©crit :

j'ai justifi√© le 1 d√©g√Ęt du shoggoth sur son PJ par l'acide qui coule dans sa bouche

Bien mené.


Sombre 9 a r√©habilit√© le shoggoth √† mes yeux en me montrant ce qu'il pouvait √™tre quand est il correctement mis en sc√®ne gr√Ęce √† la description et la superbe illustration de la couverture. Pour cela, merci.

bierre


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#6 16 Nov 2019 11:47

Aellle
membre
Lieu : PO
Inscription : 26 Aug 2019

Re : [S9] L'appel du bayou

CR L'Appel du bayou

Une joueuse et un joueur qui connaissaient Sombre, 3 autres joueurs. Salle du club de jdr, après-midi.

Deep Space Gore, L'Appel du bayou, ¬ę¬†Home Invasion¬†¬Ľ (Z√©ro adapt√© d'un podcast d'Axel Tentacle), ¬ę¬†La Barbe Bleue¬†¬Ľ (Max maison).

Matos¬†: l'un des joueurs, habitu√© √† la musique en jdr et √† la technologie mobile, avec carte blanche pour la BO, √† l'exception de Hound Dog de Big Mama Thorton, qui me tenait √† cŇďur pour le g√©n√©rique.

Résumé :

Il a pas tord

   

Le silence, pesant et total, s'empare du bayou. On croirait que le son n'a jamais exist√©. Les √©toiles brillent si fort. C'√©tait un petit lac entourant un √ģlot au milieu des m√©andres, mais, en un instant, l'eau a disparue. C'est √† pr√©sent une for√™t en mouvement, faite d'une mati√®re √©voquant le cadavre de poulet au four, blanch√Ętre, ni chair, ni cartilage, ni nerf, ni os, ni tout √† fait graisse. Des yeux visqueux en grappes de raisins apparaissent, disparaissent, fixent. Des m√Ęchoires de chiens √©corch√©es, ou presque, aux yeux √©pais comme des past√®ques, claquent avant d'√™tre r√©gurgit√©es, invisibles, par le Dieu du lac. ¬ę¬†√Ē puissant Dieu blanc du Lac, √©pargne tes serviteurs, accepte leur offrande¬†! Fais de moi ta pr√™tresse¬†!¬†¬Ľ C'est Laveau qui gueule, √† genoux dans l'eau √©paisse et habit√©e, les yeux r√©vuls√©s, tandis que Galvez lui envoie un tir de carabine dans l'omoplate en hurlant de fa√ßon incompr√©hensible. Legrasse crie lui aussi. Snake court de toutes ses forces vers la barque, sa barque, mais il tr√©buche dans le maillage d‚Äôappendices semi-rigides et tressaillants qui tapisse l'√ģlot. Seul Malone a gard√© son sang-froid, mais, bien que le monstre soit partout, ses balles se perdent toutes dans la nuit, comme ses souvenirs de Brooklyn, insaisissables.

   

Par dessus les t√™tes d'enfants cram√©es et empil√©es, retir√©es une √† une dans l'angoisse, par dessus la montagne pr√©caire de corps nus qu'il gravit, par dessus le visage d'Annie, s√©rieux, absorb√©, qu'elle fasse ses devoirs ou qu'elle joue au cerceau dans leur jardin d'hiver, c'est le visage de Laveau qui s'imprime dans les r√©tines de Legrasse. Plus pr√©cis√©ment, la moue qu'elle eut. Quand elle a dans√©. Quand elle a fait chant√© les morts. Quand elle a lev√© Castro. Quand Galvez l'a pouss√©e dans l'eau, et qu'elle lui a travers√© la cuisse avec son pic. Quand Castro a parl√©. Quand il a provoqu√©. Quand il s'est moqu√©. Quand il a parl√© d'Annie. Quand il a dit que lui, Legrasse, ne r√©coltait que ce qu'il avait sem√©, avec son attitude de Blanc. Quand il est retomb√©, inerte, bris√©, d√©membr√©. Quand elle a dit mouais, tu sais, il a pas tord. Cette moue l√† s'imprime en lui et lui donne une furieuse envie de se jeter sur elle √† mains nues, pour la r√©duire en charpie. Mais il faut encore retrouver Annie, et tous les gamins, et ceux d'apr√®s. Alors il crie, il crie tout √ßa √† Laveau. Et elle se l√®ve, arme son pic, cherche un Ňďil grotesque, une articulation horrible du regard, puis, d'un coup, elle dispara√ģt dans l'eau noire, pour toujours.

   

Legrasse tire dans le tas. Des grappes √©clatent et un tentacule tombe, mais il ne saurait dire qui a vis√© juste, ou si c'est un pur hasard. Galvez, la bave au l√®vres ‚Äď toute vie a quitt√© ses yeux, il est d√©j√† ailleurs ‚Äď a saut√© tellement haut¬†; d'une main il se maintient difficilement √† un tentacule, de l'autre il tire dans un orifice √©trange. Une fontaine de sang laiteux √©clate loin dans le ciel, puis une cascade rouge pleut √† grosses gouttes sur l'eau¬†: on voit sa jambe droite descendre, lentement, au travers de la peau √† moiti√© transparente, descendre tout au fond de l‚Äôab√ģme, alors qu'il tire, tire et tire encore. Legrasse meurt d'un coup, sans que personne n'ait pu le voir, en m√™me temps qu'un v√©ritable feu d'artifice p√©tarade sur l'√ģlot, avec un go√Ľt d'alcool, de feu, et de morceaux g√©latineux¬†: c'est Snake qui s'est fait sauter, avec sa barque et son butin de dame-jeanne, dans l‚ÄôŇďil du cyclone. Malone est seul √† pr√©sent. Il est couvert de sang, il tient √† peine debout. Mais, dissipant les flashs du raid de Brooklyn, une conviction s'impose √† lui¬†: la b√™te r√Ęle et chante et hurle, mais c'est diff√©rent. Elle est √† l'agonie. Il vise. C'est lui, seul, contre l'horreur, aux portes de l'Enfer.

    Il fait un pas en avant et appuie sur la g√Ęchette.

Il n'y eut rien dans les journaux, ni sur les disparitions, ni sur la secte, ni sur le raid, ni sur personne.
Et la ville de New-Orlean put continuer, jusqu'à ce jour encore, à se prélasser dans ses vertus et ses vices très humains.

You ain't nothing but a hound dog, c'est la morale de mon CR. 

Remarques :

En vrac

   

Pas grand chose, √ßa roule tout seul, vroom vroom¬†! Je pense n√©anmoins, d'apr√®s mon exp√©rience d'une seule partie sur ce sc√©nario, que la sc√®ne de r√©animation de Castro est primordiale. J'ai cru qu'elle n'aurait pas lieu, et ai tent√© d'orienter le joueur de Laveau, sans succ√®s, mais finalement il s'est souvenu de son don. Je veux dire que je me disais¬†: ¬ę¬†Houla, √ßa va √™tre compliqu√© s'il n'y pense pas¬†¬Ľ et qu'il y a vraiment eu un ¬ę¬†avant¬†¬Ľ et un ¬ę¬†apr√®s¬†¬Ľ sc√®ne vaudou.

   

Ce moment d'engueulade roleplay, o√Ļ tout le monde se crie dessus, me parle en m√™me temps pour me dire ce que son perso fait, c'√©tait magique. Comme dans la vraie vie, personne n'a compris, pas m√™me le meneur, ce qui se passait dans cette discussion. Je me souviens avoir vaguement entendu que Galvez tirait un coup en l'air pour attirer l'attention, alors j'ai cri√© en tapant bien fort sur la table ¬ę¬†Coup de feu pour Galvez¬†: qu'est-ce que tu fais¬†?¬†¬Ľ. Cela a ramen√© le calme quelques instants, comme quand un vrai coup est tir√© (du moins j'imagine). Je pensais pas qu'on pouvait avoir ce genre de chose sans impro, et je compte sur  Sombre pour me r√©server d'autres surprises de ce genre. J'ai beaucoup aim√© le ¬ę¬†Il a pas tord¬†¬Ľ du joueur de Laveau. Et le dernier round¬†: Malone √† deux de corps contre le shoggoth √† trois, avec un trois de blessures de chaque c√īt√©, √ßa a √©t√© la liesse √† notre tabl√©e.

   
Mes deux centimes
   
   

Du coup je me retrouve sans trop de conseils ou de retours √† donner. Se pr√©parer √† l'√©ventualit√© o√Ļ le joueur de Laveau ne pense pas √† son avantage¬†: que faire pour que la mayonnaise monte et tourne¬†? C'est de plus le seul moment o√Ļ le MJ a la parole, il est pr√©cieux. Soigner la description du shoggoth : il le m√©rite, et vos joueurs aussi. J'ai peut-√™tre oubli√© deux-trois points de r√®gles, mais l'essentiel se joue √† mon sens au briefing et √† l'ambiance, c√īt√© MJ.

   

Derni√®re remarque¬†: persuad√© de la c√©l√©brit√© de l‚ÄôŇďuvre de Lovecraft dans le milieu r√īliste, je n'ai pas pris la peine d'en parler. R√©sultat¬†: le joueur de Galvez n'avait pas la moindre id√©e de ce qu'√©tait un shoggoth ni de la nouvelle de Lovecraft, et c'√©tait fun, car il a vraiment ressenti l'absurde et l'incompr√©hensible lors du climax. Il a fallu qu'on lui explique tout apr√®s.

On a d√Ľ tester mon sc√©nario maison √† moiti√© construit, parce que la table r√©clamait du Max bien sale¬†!

Hors ligne

#7 16 Nov 2019 12:09

Peggy
video killed the radio star
Inscription : 11 Dec 2015

Re : [S9] L'appel du bayou

Hello Aelle  !
  merci  pour  ce  CR! yes
Le  joueur  qui  ne  se sert pas  de  son avantage ,  m√™me  si tes  yeux  lui crie  , avantage  !!!  √ßa  arrive
du coup  c'est le  premier  ou  le  seul  CR  ,  tu as dit  un peut-√™tre 2 ?

Hors ligne

#8 16 Nov 2019 12:40

Aellle
membre
Lieu : PO
Inscription : 26 Aug 2019

Re : [S9] L'appel du bayou

Oui les yeux qui crient, sans réponse... C'est arrivé à quelqu'un ce scénario sans Castro zombie?
Je ne pense pas faire un autre CR : DSG est déjà bien pourvu et si je bosse sur mon scénario, je préfère l'améliorer que de faire un CR, enfin j'imagine.

Hors ligne

#9 18 Nov 2019 02:51

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S9] L'appel du bayou

Encore un super CR, merci tout plein.


Aellle a √©crit :

ça roule tout seul, vroom vroom !

Trèèès content de lire ça.


Je pensais pas qu'on pouvait avoir ce genre de chose sans impro, et je compte sur Sombre pour me réserver d'autres surprises de ce genre.

Expect the unexpected. bccool


Et le dernier round¬†: Malone √† deux de corps contre le shoggoth √† trois, avec un trois de blessures de chaque c√īt√©, √ßa a √©t√© la liesse √† notre tabl√©e.

√Čnorme !


C'est arrivé à quelqu'un ce scénario sans Castro zombie?

Je l'ai vu en playtest. Une fois au moins, c'est s√Ľr. Peut-√™tre deux, je ne me rappelle plus exactement.

Ce dont je me souviens, c'est que c'était moins bon qu'une partie avec Castro, mais pas au point que cela justifie de designer contre.

Je ne voulais pas pousser jusqu'à la résurrection scriptée, donc à l'activation forcée de Médium, parce que je trouve bien plus intéressant que le joueur de Laveau prenne lui-même la décision. Ce d'autant que cela a deux conséquences techniques, la fatigue et l'inclinaison de sa carte.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#10 19 Nov 2019 07:30

Aellle
membre
Lieu : PO
Inscription : 26 Aug 2019

Re : [S9] L'appel du bayou

Johan a √©crit :

Je ne voulais pas pousser jusqu'à la résurrection scriptée, donc à l'activation forcée de Médium, parce que je trouve bien plus intéressant que le joueur de Laveau prenne lui-même la décision. Ce d'autant que cela a deux conséquences techniques, la fatigue et l'inclinaison de sa carte.

Oui je comprends.

De plus, j'avais oubli√©, mais Laveau a √©t√© forc√©e de se ranger du c√īt√© des autres PJ par Legrasse. Elle ne peut pas non plus s'opposer √† lui s'il veut aller au lac.

Hors ligne

Pied de page des forums