Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Cliquez pour COMMANDER Sombre, SOUTENIR le jeu sur Tipeee, ou INVITER l'auteur à un événement.

#41 20 Aug 2018 08:05

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Sky Marshall en vrac

Et hop, un vrac. bierre


Je te laisse le soin de constituer un sommaire hypertexte dans le premier message de ce fil. Il est fait pour.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#42 20 Aug 2018 17:39

Sky Marshall
chinaconda
Lieu : Paris
Inscription : 02 Feb 2017
Site Web

Re : Sky Marshall en vrac

Merci

Une promotion. L'année prochaine, les vacances dans un château hanté en Ecosse rock

Je m'en charge rapidement bcbig_smile


I only have one rule — Everyone fights, no one quits. You don't do your job, I'll shoot you.

Mon blog : www.gregoryhuyghe.com

Hors ligne

#43 26 Aug 2018 15:10

Sky Marshall
chinaconda
Lieu : Paris
Inscription : 02 Feb 2017
Site Web

Re : Sky Marshall en vrac

Un nouveau scénario "Little Pigs, Little Pigs" bien violent, se déroulant dans le désert australien et testé ce samedi avec DeathAmbre et d'autres bcbig_smile

Scénario

Plan

Feuille de personnage

Compte-rendu

Alors beaucoup de modifications suite Ă  cette partie, donc un compte-rendu Ă  prendre avec du recul.
Ce scénario, ainsi que "I am not a Bitch$", s'inscrivent dans mon idée de mettre en scène l'antago, sa psychologie avant le carnage. Jouer la scène souvent "cool" entre les victimes et le tueur juste avant le déclenchement des hostilités. Cette pré-scène étant un moyen de développer du RP entre PJs, de faire vivre l'antago autrement qu'armé, et aussi de donner à l'antago la possibilité d'avoir ses propres affinités. Après tout, certains doivent mourir plus vite que d'autres bccool

Nos 5 touristes, après une bonne randonnée dans le désert australien, constate que leur véhicule est en panne. Un combi VW avec planche de surf accrochée sur le toit.
Pause bières/parasol pendant quelques heures (avec bizutage du mannequin), avant d'être secouru par un gentil Bogan venu ----traquer---- aider les touristes perdus.

Il accepte de les ramener chez lui, la nuit tombe, en tractant le Combi derrière son monstre à double essieux. Les PJ sont contraints de partager la benne du pick-up avec 3 carcasses de Kangourous. La Yuppie vegan a des nausées.

Une fois sur place, il invite les PJ à s'installer autour du feu pendant qu'il entre dans son mobil-home. A chaque, déverrouillage de la serrure, puis verrouillage quand il sort. Il revient avec des bières qu'il invite avec insistance à boire.

Le surfeur et l'anglais boivent, même les bières des autres, pendant que les deux filles esquivent au maximum la bière. Le mannequin va pisser derrière le pick-up mais le Bogan se dirige vers lui pour ramener un kangourou a manger ce soir. Il relève son pantalon dans la précipitation et se termine dans le froc. Humiliation du mannequin à son retour par le surfeur et l'anglais, cochage d'Esprit en PVP ^^.

Petits échanges entre le Bogan et les touristes. Il leur raconte son amour des aborigènes qu'il appelle systématiquement des "sauvages". Le mec est raciste aussi, un vrai australien du bush. Puis partage du kangourous en barbeuc sauvage.

Le mannequin feint un malaise pour éviter la bière. Le Bogan le ramène donc chez lui et le menotte à son lit, mains et pieds. Ensuite, les deux autres gars s'endorment. Il reste les filles (qui n'ont pas bu la bière empoisonnée), qu'il invite très fortement à aller se coucher. Tentative d'esquive toujours en allant pisser, il les suit, creepy le Bogan.

Le Bogan amène le surfeur dans son arrière-cour, il l'attache à un poteau. Les filles trainent le corps de l'anglais derrière un rocher. Ensuite il les enferment dans le COmbi et ramène l'anglais dans l'arrière-cour.

Il part chercher sa scie circulaire spécial métaux, de quoi couper net dans la chair, dans son cabanon. Les deux filles l'attendent, une avec un pique à brochette et l'autre avec un rocher. Leurs deux attaques ratent et dans leur fuite, il en découpe une en deux.

La deuxième fonce libérer les deux gars dans l'arrière-cour. Les noeuds sont souples, ils se libèrent. Le surfeur et la fille cynique fuient, le Bogan termine l'anglais.

Ensuite affrontement entre le Bogan et le surfeur. Duel au sommet près du combi. Le surfeur sur le toit en train d'essayer de tuer le Bogan avec les ailerons de sa planche de surf, et l'autre qui essaye de lui tailler les mollets avec son bowie. Le Bogan le tue, et continu son oeuvre avec son couteau.

La fille cynique récupère un marteau dans le cabanon, casse la fenêtre pendant que le mannequin se libère. Le Bogan entre dans son mobil-home par la porte, il achève la cynique alors que le mannequin à son fusil à la main. Ce dernier ne peut pas s'en servir contre le Bogan, et décide alors, au même moment où il se prend un coup de couteau, de tirer dans la bouteille de gaz sous l'évier.

Fin à la Michael Bay, le mobil-home part en fumée, tout le monde est mort !

Dernière modification par Sky Marshall (26 Aug 2018 15:15)


I only have one rule — Everyone fights, no one quits. You don't do your job, I'll shoot you.

Mon blog : www.gregoryhuyghe.com

Hors ligne

#44 09 Sep 2018 14:28

DeathAmbre
mister pitbull
Inscription : 01 Mar 2009

Re : Sky Marshall en vrac

Or donc, Seb, un vieil ami adepte du jdr tradi pure souche de chez label fermier me demande d'animer Sombre à sa table. Mais attention, pas une de mes recettes de cuisine à base de produits ménagers, hein, non, du Sombre, du vrai, du pur. Alors je range mes alambics, mes dosettes et mon ammoniaque, et je me penche sur la question... Ils seront trois joueurs avide de sensations fortes mais je n'ai rien d'écrit pour des tablées restreintes. Faut dire que de jouer en asso, ben, ça remplit vite les chaises. T'as vite fait d'avoir cinq victimes prêtes à souffrir pour le plaisir de la beauté de la douleur. Dernier exemple en date avec Sky : j'annonce la visite d'un meneur de TE et direct on se retrouve à devoir assurer deux dates salles combles. Justement, sur les conseils (avisé) de ce dernier, j'ai visionné WolfCreek (pas encore le 2nd) suite au crashtest de "Little Pigs". Et là je me dis "mais c'est bien sûr" ! Je vais faire jouer ce scénario, et en plus BZB (ce qui ne m'est guère arrivé depuis l'époque de la cassette audio).

A la fin du playtest avec Sky, nous avions passé un long moment à débriefer, tout enfiévré des satisfactions et des frustrations de la partie. Un enjeu du calibrage étant d'avoir un seul antago humain face à cinq pj : comment lui laisser l'avantage et empêcher qu'il ne se fasse rectifier trop tôt ? Bing, j'ai maintenant une réponse limipde : réduire le nbre de pj. Contre trois, plus besoin d'artifices : un simple pnj 14 fera le café sans fioritures. Mais comme il faut toujours prévoir grand, je revisite un poil son scénario pour 3/4 touristes...


============
HEAD ON A STICK
============


Version restomod de "Little Pigs, Little Pigs" pour 3/4 joueurs.
Je prévois trois configurations : R.C.A, R.C.H ou R.C.A.H.

= La planche de PJ, avec leurs différentes versions (plus qu'à couper ou plier).
= Le plan revu (j'ai enlevé une zone de barils et surtout la new beetle, pour qu'elle n'attire pas trop les joueurs dans l'enclos de suite, ni qu'ils se posent des questions à son sujet avant même d'avoir exploré ce coin).


#TREVIS - PNJ 14

J'ai choisi d'incarner un Trevis moins riche et calqué sur le premier film. Un grand gaillard trapu et poilu, avec un rire de gorge lubrique flippant. Trevis séquestre, mutile et viol des femmes parce qu'il aime ça, point. Elles meurent généralement au bout de quelques semaines de ses bons soins. Il mutile et tue des hommes pour se défouler. Il tue des kangourous pour se nourrir. Bref, il tue, quoi.

Trevis sert de l'eau et de la bière empoisonnées à la mort-aux-rats (strychnine) qui provoque des vomissements, des palpitations cardiaques, des troubles moteurs et des altérations sensorielles. Soit 2 Blessures et 2 Séquelles. L'attrition ne se prolonge pas, car Trevis ne veut pas que ses victimes meurent tout de suite, cela lui laisse le temps d'aller chercher Nelly dans la remise, sa scie circulaire thermique adorée (dont il a ôté les caches de protection, le disque denté de 30cm étant entièrement à nu). En prime, lorsque l'effet se déclenche, un intoxiqué lance 1d6 : cela lui indique combien de tours il perd à vomir, donc en totale incapacité de faire quoi que ce soit d'autre. Si j'ai une majorité de résultats supérieurs à 3, je prévois que Trevis prenne son temps et profite du spectacle de ces préliminaires à la boucherie qui va suivre (il ne court pas immédiatement dans sa remise, quoi).

"Nelly" est nommée d'après le nom de sa petite sœur, sa toute première victime quant il avait 11 ans et que torturer des chats n'était plus drôle. Cette scie circulaire peut tout découper, y compris de la tôle ou de la ferraille. Il la porte avec une large sangle en cuir, ce qui explique qu'il ne la lâche jamais, même s'il chute ou est renversé.

A sa ceinture, un bowie et un trousseau de clefs (fixé à un mousqueton) ne le quittent jamais. Il porte un chapeau à large bords, un marcel jauni, un cargo kaki et une paire de solides bottes en cuir.

Son pick-up est un modèle récent de chez Dodge. Version V8 supercharged, double cabine et double essieu, rampe d'éclairage sur le toit qui illumine la nuit sur 200m, treuil et pare-buffle "razorback". Pas de vitre à l'arrière (entre la cabine et la benne), car il y a son fusil de précision chambré en .308 fixé sur un rack non verrouillé. La partie postérieure de la cabine contient des outils, un jerrican plein de gasoil, des cordes, un bidon d'eau, et René, un noir à demi-assis à demi-allongé avec un gros morceau de scotch sur la bouche, qui ne peux que bouger les yeux et gémir dès qu'il voit un PJ, car Trevis lui a fait le "head on a stick" (1 Séquelle lorsque René est découvert, 1 seconde lorsqu'il parle pour dire "achève-moi, putain j't'en supplie, il m'a tranché la colonne" et que le PJ comprend ce qu'est le "head on a stick"). Le pick-up se verrouille automatiquement dès que Trevis s'en éloigne, et les vitres sont suffisamment solides pour qu'il faille une grosse pierre pour les briser (ou un manche de parasol). Au début du jeu, la benne contient 2 pneus et 3 kangourous crevés entassés sur une bâche saturés de sang et de merde : l'un est éventré, ses boyaux se sont répandus partout, un autre à la moitié du crâne arraché et de la cervelle lui a coulé dans la gueule (1 Séquelle si on regarde).

Interrogé, Trevis raconte sa vie passée de "nettoyeur de parasites" dans une immense exploitation agricole, dont il faut quatre jours pour la traverser de part en part, où il abattait les buffles, les kangourous et les aborigènes à bord d'un hélicoptère. Mais maintenant, ils utilisent du poison, alors il est devenu mécano à Barrow Creek. Il est raciste, xénophobe et sexiste. Il vit seul.

Étendue sur le lit de son mobile-home, il y a Emily, une touriste dont il a tué le mari (son corps est dans un des barils). Elle est menottée au montants, bâillonnée avec une boule de bondage rouge. Son ventre a été très grossièrement couturé avec des agrafes de 2cm. On l'a visiblement ouverte du pubis au nombril, pour pratiquer un avortement tardif (2 Séquelles) ; le bébé est dans le même baril que le père, pour ne pas séparer la famille. Elle est en E4-C7 (Suicidaire). Au besoin en cas de Joker, elle s'est démis les pouces pour se libérer une main, puis l'autre. Lorsque Trevis entre et sort, il verrouille toujours la porte de son mobile-home, mais en écoutant à la porte on peut entendre les coups sourds qu'Emily frappe par intervalles réguliers. Pour celui qui écoute : Trevis frappe sur quelque chose.

Je joue Trevis en alternant les phases où il semble être un redneck sympa bien qu'un peu borné, avec des flambées de brutalité autoritaire. Lorsque les PJ parlent, il en regarde un fixement (sans cligner des yeux, sans expression faciale, sans bouger). Et régulièrement, je place son rire de gorge lubrique.


#AMORCE

Le groupe est arrivé ce matin à Wolfe Creek Crater, a laissé le combi sur le parking (seul véhicule) puis est parti en balade. Après plusieurs heures de marche, le groupe revient au parking en fin d'après-midi et décide de repartir : mais le combi ne démarre pas et il est impossible de savoir pourquoi (soulever le capot ne permet pas de comprendre). Que faire ? la première ville, Barrow Creek, est à +60kms. Faut-il marcher le long de la route ou attendre les prochains touristes ? marcher maintenant ou attendre la nuit ? bref... laissons-les mijoter au soleil brûlant. D'autant que les réserves d'eau et de bières sont presque à sec et que l'attente ou la marche vont vite tout vider, pour laisser le groupe rapidement assoiffé à la nuit tombée.
= 1 SĂ©quelle pour prendre conscience d'ĂŞtre perdu au milieu de nulle part.
= 1 Attrition si marche Ă  pieds sous le soleil.

Évidemment, c'est Trevis qui a repéré le combi en ville, l'a suivi puis saboté.

Que le groupe marche ou attende la nuit, ils croiseront Trevis qui les remorquera jusqu'Ă  son mobile-home (~1h de route Ă  faible allure, Trevis roule tranquille).
= Si le groupe attendait la nuit au combi, il les invite Ă  remonter dedans, il va les treuiller.
= Si le groupe (ou une partie) Ă©tait Ă  pieds, il les fait monter dans la benne car il n'a pas de place dans la cabine (et pour cause ! il sera intraitable sur le sujet) ; il s'excuse pour les autres "passagers" (rire de gorge).

Une fois garé, Trevis ordonne au groupe de poser leur cul sur les bancs devant le feu et de l'allumer, pendant qu'il va chercher de l'eau et de la bière dans son mobile-home. Ce qui laisse qques minutes aux PJ pour parler/explorer, mais sans pouvoir découvrir René ou avoir le temps de crocheter, il faut juste que le groupe ait l'occasion de jeter un œil pour décider ensuite quoi explorer plus avant. Lorsqu'il revient, il sert tout le monde et le PJ qui ne boit pas ce fait rabrouer et subit 1 Attrition (déshydratation). S'ensuit une phase de descente de binouze où il est possible d'interroger Trevis avant qu'il n'aille préparer la viande du repas. Il va alors chercher un cadavre de kangourou dans sa benne et l'emmène derrière le mobile-home, dans l'enclos où il a un établi. Ceci laisse maintenant plusieurs minutes aux PJ pour explorer (genre 10min), avant qu'il ne revienne avec un plateau chargé de lamelles de viande, et une pince à bbq. Trevis ne devrait ensuite plus quitter les PJ pendant que la viande cuit et qu'ils mangent.

Lorsque les PJ sont intoxiqués, Trevis va tranquillement chercher Nelly dans la remise (qu'il laisse ouverte) pour les attaquer. Il prévoit de n'attacher au rocher (pitons) que la ou l'une des filles, à la fin.

Lumières : le ciel est dégagé, la lune est en croissant, ce qui permet de marcher mais pas de voir très loin ni d'effectuer une fouille sérieuse (ou un crochetage). il faut donc être muni d'une lampe. Le feu éclaire la cour principale jusqu'à la façade du mobile-home et au flanc gauche des véhicules, mais guère plus. Les lumières de l'intérieur du mobile-home ne diffusent qu'un faible éclairage à travers les persiennes des fenêtres. Lorsque Trevis découpe le kangourou dans l'enclos, il allume un projo sur trépied.


#CR du crashtest - vendredi 21:00

Je dois donc animer cette partie le samedi soir, mais s'agissant d'une initiation j'aimerai assez la réussir. Je me dégote donc trois cobayes au pied levé pour un entraînement le vendredi soir. Autour de la table, David et Louis, deux novices du jdr mais déjà initiés par mes soins à Zéro, rejoints par Jérôme, un nouveau venu dans l'asso, hardcore rôliste vétéran qui découvre Sombre.

La table opte pour la configuration R+C+H. Caitlin, le personnage central de ce trio est incarné par Jérôme, ce qui me va bien car David et Louis sont encore bien moins à l'aise dans le RP.

Jérôme attaque le RP direct pendant mon amorce et ma cinématique de la balade autour du cratère, mais tout à mon objectif de ne leur laisser le champ qu'une fois de retour au parking, je ne saisi pas l'occasion de laisser le jeu commencer à ce moment : c'est une erreur, car la phase drama/interaction décollera très lentement par la suite, et lui laisser alors plus de temps eut été bénéfique. Note pour la partie du lendemain.

De retour au parking, lorsque le combi refuse de démarrer, le groupe s'engueule mollement puis décide d'attendre la nuit en s'abritant sous le parasol et la tente de Ryan. La soif se fait sentir, la solitude aussi. La chaleur les rend apathiques, et lorsqu'à la nuit tombée, une vive lumière apparaît à l'horizon, c'est le réveil brutal. Caitlin enfonce le klaxon du combi et Trevis se gare sur le parking.
Ouf, on est sauvé.

Arrivé chez Trevis, j'ai ensuite cafouillé (heureusement transparent pour les joueurs) dans ses allées et venues entre feu de camp et mobile-home, que je n'avais alors pas fixées. Je lui ai fait dépecer le kangourou directement au coin du feu (1 Séquelle), mais n'en fut pas satisfait.

Profitant d'une absence de Trevis, Ryan découvre les pitons d'escalade plantés jusu'à 2m du sol, sur un rocher qui en fait à peine 3 de haut... puis rejoint Caitlin au feu. Pendant que Harry découvre René. Mais lorsqu'il revient, il surprend Caitlin dans les bras de Ryan et court se jeter sur ce dernier pour une courte rixe. En effet, tout le monde ayant bu sans sourciller, je choisi ce moment pour décider que cette bagarre accélère la diffusion du poison dans le corps : Harry et Ryan lancent donc 1d6 pour déterminer le nbre de tours qu'ils passent tout de suite à vomir, trembler et délirer. Trevis arrive, les regarde, se moque, sourit et s'en va chercher Nelly...

*  Caitlin entre dans le mobile-home par une fenĂŞtre qu'elle a brisĂ© (1 Blessure pour caser le verre, 1 seconde car elle ne nettoie pas le cadre des Ă©clats pointus avant de s'y glisser), puis dĂ©couvre Emily, mais choisit de l'abandonner Ă  son sort... Pour finalement aller ouvrir Ă  fond la bouteille de butane et se rendre dans l'enclos. Elle y trouve la new beetle rose, y entre, ne parvient pas Ă  la dĂ©marrer, fouille la boĂ®te Ă  gants (rouge Ă  lèvres, cigarettes) et comprend enfin qu'il y a peut ĂŞtre plus intĂ©ressant dans l'entassement de pièces dĂ©tachĂ©es qui meuble cet endroit. Elle y trouve un long tuyau de plomberie en cuivre, une arme peu horrifique qui fixe les dommages Ă  2. Elle dĂ©cide d'attendre cachĂ©e lĂ .

*  Harry, dĂ©sarmĂ© face Ă  Trevis, essaie d'abord de prendre une branche du feu (1 Blessure) puis tente de lui prendre son bowie Ă  la ceinture. J'applique alors un enchaĂ®nement croissant de difficultĂ© : la première tentative surprend Trevis qui n'attaque pas, mais impose une opposition simple au d20 (Ă©chec de Harry sous adrĂ©) ; la surprise passĂ©e, Trevis peut attaquer Ă  la seconde tentative (Ă©chec de Harry sous adrĂ©, rĂ©ussite fixe de Trevis) ; pour la troisième tentative, j'annonce que seul Harry fait un jet, s'il rĂ©ussit il prend le bowie sans ĂŞtre blessĂ©, s'il Ă©choue, Trevis le touche automatiquement en dommages fixes (Harry n'Ă©tant plus qu'Ă  3 de Corps). Harry dĂ©pense sa dernière adrĂ© et rĂ©cupère le bowie. Au tour suivant, Ă  3 de Corps il parvient tout de mĂŞme Ă  placer une attaque (dmg fixes) avant de succomber, Ă©ventrĂ© par Nelly. Le joueur refusera alors d'endosser le rĂ´le d'Emily, déçu de la partie, du scĂ©nario implacable, du système injuste, des malheurs de sa vie, pauvre petite :) je me moque gentiment car c'est un bon ami, mais lui dit qu'il est le seul responsable de son dĂ©cès (il n'a pas fuit au dĂ©but de l'affrontement pour aller s'Ă©quiper comme les autres et dĂ©clare que "de toute façon quand on commence Ă  ĂŞtre blessĂ©, ce n'est plus la peine d'essayer quoi que ce soit" - une pleureuse je vous dit).

*  Ryan ouvre son combi, chope le parasol, remonte au pick-up, brise une vitre passager, dĂ©couvre RenĂ© (1 SĂ©quelle), lui enlève le scotch, subit sa supplique (1 SĂ©quelle) et lui enfonce finalement le manche du parasol dans la gorge après plusieurs coups acharnĂ©s (2 SĂ©quelles). What a booby trap ! Trevis s'avance avec Nelly, Ryan s'enfuit dans le dĂ©sert de la nuit. Trevis Ă©teint sa chère et tendre, dĂ©croche puis Ă©paule son fusil, se cale sur le capot du Dodge, tire. Ryan s'effondre, se relève, la jambe Ă  demi arrachĂ©e, il ne sent plus la douleur, il court, se vide de son sang. Il mourra avec l'aube naissante, quelque part au milieu de nulle part.

*  Trevis repose son fusil, ramasse Nelly, tire sur le cordon du dĂ©marreur. Une fois. Deux fois. La troisième est la bonne, Nelly vrombit, mais j'accepte de valoriser la bouteille de butane, pour finir en clin d’œil de la partie avec Sky : j'invoque Michael Bay et fait exploser le mobile-home, l'enclos, la Dodge, le combi. Vaporise Trevis et Caitlin.

Générique sur rideau de flammes. Durée : 2h30.


#CR du serious play - samedi 22:00

Ayé, nous zy voilà. The Big One. L'initiation BZB sans OGM. Je suis prêt, satisfait d'avoir pu m’entraîner la veille. Le scénario de Sky est bon. Slasher typique, il présente à merveilles les fondements de Sombre. Idéal pour faire découvrir le jeu. Je suis en condition, et la table aussi. Tout le monde est là pour passer un bon moment et exploiter au mieux le matériel mis à disposition. Action.

Nous jouerons en configuration R+C+A. Myriame incarnera Caitlin, Seb Ryan et Renan Amy. Tous les trois sont des rôlistes ceinture noire troisième dan.

Je lance ma cinématique d'intro, attentif aux volonté de RP précoce, prêt à lâcher le crachoir. Et cela ne tarde pas. Amy ouvre le bal en se plaignant du climat, de la fatigue de cette balade inutile et éprouvante (j'impose 1 attrition à tous) pour voir un putain de trou dans le sol... Encore une super idée de Caitlin qui a lu dans Cosmo que le cratère émettait des radiations bénéfiques et détox. Et Ryan qui laisse négligemment traîner ses capotes...

Le combi en panne, on ouvre le parasol et les chaises longues, on attend la nuit, fébrile car le dernier véhicule a été croisé hier matin. Un énorme truck à triple remorque qui filait vers le Sud. Le RP en phase descendante, je ne traîne pas et Trevis arrive en sauveur. J'attaque direct en mode redneck bas du front, mais gentil garçon. Tout à la fois un peu bourru, un peu paternel, un poil insultant pour la virilité de Ryan et dédaigneux pour la fragilité d'Amy.

Une fois au mobile-home, cette fois-ci pas de cafouillages de mon côté. Trevis déroule son parcours. Le groupe n'attend pas. A peine descendu du combi, on explore vite vite. Ryan, la benne (Séquelle), Amy frappe à la porte du mobile-home ("je voudrais faire pipi") et se fait jeter sans ménagement, puis va pisser derrière les barils (odeur de merde) et jette un coup d’œil à la remise (cadenassée), pendant que Caitlin va allumer le feu de camp. On se dépêche d'aller s'asseoir lorsque Trevis revient avec la bière. On partage, on descend bien tout ça. Sourire intérieur, deux groupes, aucune réticence à ingurgiter le breuvage, que je qualifie d'ailleurs d'excellent et de plutôt léger. Trevis déroule ensuite son speech : hélico, fusil, tous des parasites ces sauvages. Échanges bien rythmés entre nous, le RP repart. Je bipolarise bien, place quelques rires de gorge graveleux, regarde parfois fixement un joueur pendant plusieurs 10aines de secondes (sans cligner des yeux, c'est chaud). Puis Trevis se lève.

Il retourne au Dodge, attrape un kangourou et l'emmène derrière, dans l'enclos pour l'ouvrir et découper des steaks. Amy jette un œil au tas de pneus mais seul Ryan dispose d'une lampe, aussi les ombres projetées par le feu ne lui permettent pas de distinguer ce qu'il cache. Caitlin s'approche des barils et entreprend d'en soulever un couvercle. Jet de Corps : échec, le couvercle lui échappe des mains et tombe au sol dans un bruit de ferraille. Oups. Dedans elle voit un bras et une main avec une alliance (Séquelle). Ryan revient au pick-up, braque sa lampe torche sur la vitre passager, découvre René (Séquelle) mais un bruit de ferraille retentit et Trevis gueule "c'est quoi ce bordel ?". Tout le monde retourne s'asseoir fissa. Ryan et Caitlin partagent rapidement leurs découvertes respectives. Trevis installe son grill garni de lamelles de kangourou sanguinolentes. Le feu grésille. Une forte odeur de chair brûlée s'élève. On re-papote, mais Ryan et Caitlin sont bien plus tendus (!). Trevis renvoi une tournée de bières qu'il apporté en même temps que la viande. Tout le monde boit en silence. Le feu crépite. On mange un morceau de kangourou. Je déclenche le poison. Et hop ! une tournée de 5 et de 6 ! Trevis prend son temps, il savoure ce petit moment de calme avant la boucherie, achève sa bière en souriant. Pendant que le groupe vomit ses tripes, tremble et palpite, voit des couleurs et des auras noires. Trevis se lève, s'en va à la remise, l'ouvre, allume l'unique ampoule, s'équipe de Nelly, ressort, démarre la bête dans un vrombissement qui déchire la nuit, approche la scie de la paroi de tôle pour en faire jaillir des étincelles et un cri de métal qui vrille les tympans. Sa silhouette détourée par la violente lumière de la remise, le groupe flippe salement. On vient de basculer en survival, ils sont désarmés et viennent de manger Blessures et Séquelles. Ça sent le roussi. Oui, c'est les restes de kangourou qui se racornissent sur le grill.

Trevis s'avance vers le feu de camp. Ryan, qui a récupéré, décide de courir vers la remise, donc directement vers lui. Je place une attaque ratée à son passage. Cours, mon gars, cours. Ryan atteint la remise, il chope une masse, juste à temps pour affronter Trevis juste derrière lui, à l’entrée. Caitlin se relève et court vers les voitures. Amy est toujours au sol, dans sa gerbe acide. Ryan ne réussira qu'une seule attaque (fixe, 4 Blessures) avant de se faire éventrer et éviscérer salement par Nelly qui le dévore presque littéralement (14/5).

Trevis s'approche alors d'Amy qui se relève péniblement. A son approche elle plonge une main dans les flammes pour saisir une solide branche. Elle hurle (1 Blessure) mais la branche lui permet une attaque fixée à 2 Blessures (j'ai validé la branche cette fois-ci). Celle-ci se brise en perforant la jambe de Trevis qui grogne (il est à 8 pts de Corps et je transpire un peu). Amy court ensuite vers Caitlin, qui pendant ce temps a brisé la vitre du pick-up avec une pierre, a subit les plaintes de René puis s'est emparée du fusil. Caitlin lance le fusil à Amy, qui épaule et tire sur Trevis qui approche (un tir avant le contact) : échec (je "ouf!" intérieurement). Corps-à-corps. J'accorde un second tir à Amy qui rate à nouveau et se fait promptement démembrer (9/6, je suis en veine).

J'ai en parallèle confié Emily à Seb, qui sort du mobile-home en trombe, direction le cadavre de Ryan et la masse laissée au sol. J'accepte tacitement le métajeu, considérant qu'elle a pu assister au combat depuis la fenêtre. Hey, on est dans un film, okay ?

Caitlin est entrée dans l'enclos, a inspecté la new beetle rose, puis découvert les clés (porte-clé pompon poilu rose, pas de doute) grâce à un jet d'Esprit réussi, en ouvrant les tiroirs de l'établi à découpe. Elle a tout renversé dans sa fouille précipitée et le vacarme informe Trevis sur sa position. Elle démarre tandis qu'il s'approche. S'écarte pour la laisser reculer le véhicule et manœuvrer un demi-tour (jet de Corps réussi), puis s'installe sur le capot de son Dodge pour épauler tranquille. Caitlin met plein gaz vers l'horizon. J'annonce un seul tir pour le final. Échoue. Caitlin s'enfuit dans la nuit. A demi-folle.

Générique.
Hors champ, René hurle toujours. Une détonation retenti. Silence.
Durée : 2h30.

Le débrief qui suit est plaisant car je constate que la partie a plu à tout le monde. Que Sombre a convaincu et que les joueurs n'en ressortent pas avec un arrière-goût amer sur la langue. Pas de plainte du type "j'ai rien pu faire", "on a fait que subir", "on avait pas une chance". Yes. Seb déplore ses échecs répétés, malgré un truc que je ne fait ja-mais : je lui ai accordé une relance. Deux fois. La faute au Chardonnay, je vois que ça.

Hors ligne

#45 10 Sep 2018 07:08

Sky Marshall
chinaconda
Lieu : Paris
Inscription : 02 Feb 2017
Site Web

Re : Sky Marshall en vrac

Sympa tout ça yes

Ca me donne une idée, maintenant que tu as modifié mon antago... à la Marvel : duel d'antagos yes
Smash Sombre : les antagos s'entretuent ^^


I only have one rule — Everyone fights, no one quits. You don't do your job, I'll shoot you.

Mon blog : www.gregoryhuyghe.com

Hors ligne

#46 24 Sep 2018 09:58

DeathAmbre
mister pitbull
Inscription : 01 Mar 2009

Re : Sky Marshall en vrac

Et hop, on remet le couvert pour une 3ème session de Petits Cochons vendredi dernier à la lampe-torche dans la cuisine de Fumbles (spéciale dédicace), avec Elodie, Guillaume et Kévin, trois rôlistes xp mais noob de Sombre. Au final, une excellente partie en config RCH (pas le best RP mais le best survival), avec une invocation réussie de Michael Bay au finish par Emily. Après le TPK (1ère), le survivant (2ème), j'ai eu le survivant (Caitlin) ET la mort de Trevis sur un très beau geste technique de pied-de-biche latéral-descendant dans la tronche.

Hors ligne

#47 24 Sep 2018 10:15

Peggy
video killed the radio star
Inscription : 11 Dec 2015

Re : Sky Marshall en vrac

yes

Hors ligne

#48 24 Sep 2018 19:01

Sky Marshall
chinaconda
Lieu : Paris
Inscription : 02 Feb 2017
Site Web

Re : Sky Marshall en vrac

Et bé, famous ce Trevis yes


I only have one rule — Everyone fights, no one quits. You don't do your job, I'll shoot you.

Mon blog : www.gregoryhuyghe.com

Hors ligne

Pied de page des forums