Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Liens cliquables +++ COMMANDER Sombre +++ SOUTENIR le jeu sur Tipeee +++ INVITER l'auteur

#191 28 Nov 2017 06:48

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

14 démos aux P'tites Joutes – novembre 2017 – Nancy


17_Joutes.jpg
Polytech Nancy, beau comme des Lego seventies
photo Dadu Jones pour enattendantmieux.org



En 2012, il y a une éternité, on m'avait invité aux Joutes du Téméraire. À l'époque, je menais encore du White trash en convention, hallucinant ce que c'est loin. Cinq ans plus tard, voilà qu'on me réinvite, aux P'tites Joutes cette fois, sorte de spin-off à plus petit braquet. Le lieu a changé, les orgas aussi, mon jeu et moi également. Par contre, on se pèle toujours autant. C'est pas possible, Nancy doit être au nord du cercle polaire. Je ne vois pas d'autre explication. Je suis sûr qu'en cherchant bien, on y trouverait un bout de banquise et des pingouins.

Au moins, le bâtiment dans lequel sont regroupés l'accueil, les jeux vidéo et le JdR, est correctement chauffé. Le gymnase par contre, où qu'on joue au trollball et aux jeux de société, est une glacière. J'y ai mis un orteil dimanche, juste pour voir : engelures, gangrène, amputation. Me suis vite rentré. En arrivant le samedi, je découvre qu'on m'a réservé une salle pour moi tout seul. C'est supercool, mais après avoir visité l'étage dévolu aux rôlistes, je décide de migrer car il y est prévu un espace d'initiation, dans lequel je pense que Sombre sera plus à sa place.

En arrivant dans la salle JdR, j'ai en effet eu le bonheur de découvrir une pile bien proprette de revues Sombre sur la table de présentation du hobby. La collection d'Alexandre, achetée à la boutique locale. Ça m'a fait un peu bizarre, j'avoue. Ce n'est pas si souvent que je me pointe en conv pour découvrir que des gens que je ne connais ni d'Ève ni d'Adam ont déjà prévu d'y mener mon jeu. Ça fait vachement plaisir !

Allez, au boulot. Recrutement dans les différents étages du bâtiment + démo + promo. Et rebelote. Quatorze fois dans le week-end. Du gros taf, surtout samedi : neuf parties enchaînées, j'ai terminé à près de minuit. Le dimanche fut plus calme, cinq parties seulement, dont une à l'arrâââche juste avant de reprendre le train. Quasi personne en matinée par contre. La météo n'y était sans doute pas pour rien : à un moment, il a même grêlé. C'est dommage parce que j'avais passé une nuit très correcte (l'hôtel, c'est le Bien) et étais donc tout à fait opérationnel. Tant pis.

Du coup, j'ai un peu traîné, et pour passer le temps en attendant l'arrivée d'éventuels visiteurs, me suis mêlé aux rôlistes du cru. Verdict : Sombre n'est pas un jeu de rôle. Ah la vachouille (la vache + ouille), y'avait longtemps. D'après certain membre du club Légendes, c'est un « jeu de situation ». Parce que dans le jeu de rôle, y'a un univers imaginaire riche et ouvert, et pis on y joue en campagne.

Mémémé mais nan !

Je veux dire oui, ce que tu décris est du jeu de rôle, mais ça peut l'être aussi s'il n'y a pas tout ça. On peut parfaitement jouer un rôle dans le cadre d'une narration interactive à bien moins. Ta définition du hobby est trop restrictive, gars. Ouvre un peu tes horizons ludiques, tu vas voir comme le JdR est vaste.

Parce que si tu adaptes Massacre à la tronçonneuse en JdR, tu obtiens un one-shot horrifique dans le Texas rural de 1973. Pas d'univers imaginaire (au sens SFFF du terme), pas de campagne, et ça reste du putain de jeu de rôle. Bon sang, je me faisais l'effet d'un narrativo-vegan essayant de causer à des rôlistes tradis ! Alors qu'en fait, je suis tradi de chez tradi. L'hallu. ô0

Je contextualise l'échange. Tout part d'une discussion sur les joueurs trop cons qui font rien qu'à créer des persos de merde, genre des artisans. Ma position : ces joueurs ne sont pas trop cons de créer des artisans si le jeu le leur permet. Hors la question du cadrage de la créa collective, qui relève à mon sens de la responsabilité du meneur, y'a à la base un souci de game design.

À quoi sert de pouvoir créer des artisans si à chaque fois qu'on le fait, on s'emmerde parce qu'on ne peut pas participer à l'aventure, qui consiste à réaliser des hauts faits des doigts nus de ses mains nues ? Faut être lucide, Poterie n'est pas tip top contre une liche. Donc si le jeu consiste à poutrer des liches, et ben on se passe de compétence/profession/classe/carrière Poterie et y'a pas mort d'homme.

On me répond que c'est pour la richesse du monde et des persos. Je ne suis toujours pas d'accord : fuck la richesse du monde et des persos si c'est pour se faire chier durant les parties. S'il ne s'agit que d'étoffer un PJ, une ligne de background suffit (« Mon perso est potier le week-end, il a emballé Demi Moore un soir »). Pourquoi donner dix choix techniques à la création si trois sentent le moisi ? Autant n'en donner que sept, quitte à être moins complet, mais qu'ils soient tous bien raccord avec la proposition ludique. L'adéquation thème / système est selon moi la définition même du bon game design.

– Ouais mais l'univers, c'est supra important, faut qu'il soit riche, cohérent et tout et tout.
– Mais nan, la preuve : dans mon jeu, y'a pas d'univers dédié.
– Ouais mais ton jeu, on y a joué hier (une partie flash en Zéro avec Alexandre) et c'est pas un jeu de rôle.

Rhâââââââââ !

Ponk.

À part ça, super conv, à laquelle il n'a manqué qu'un peu de public le dimanche. Cela ne m'a pas empêché d'enchaîner un max d'Overlord et de Camlann (avec des gamins et des adultes), un Grimmies pour ne pas perdre la main, et deux Dracula bien réussis (aurais-je passé un cap d'équilibrage ? Je n'ose l'espérer). Dans la nuit de samedi, j'ai même sorti mon nouveau scénario flash. Deux parties d'affilée, première fois que je le menais en convention, si l'on excepte les crash tests au Colloque JdR en juin dernier.

Et ben ça commence à avoir de la gueule. Suis encore un peu flou sur le briefing, mais ces deux parties furent très cool, la seconde surtout. J'hésite sur le traitement d'une mécanique de rattrapage, qui réclame de plus amples playtests (plusieurs choix possibles, pas encore assez de recul pour trancher), mais le reste me semble bien solide. S'agirait maintenant de monter un peu en puissance : huit joueurs, c'est juste le tout début. Hé, j'ai assez de prétirés pour seize ! Les prochaines parties vont être intéressantes, m'est avis.



Les mercis

+ Merci aux orgas et aux bénévoles. Accueil chaleureux, orga carrée, amabilité et réactivité, le sans faute. Merci en particulier à Julien pour la gestion en amont, à Théo pour l'orga générale, et à Loïc pour la prise en charge durant le week-end. Ça fait plaisir d'être reçu de cette manière, et ça donne envie de revenir.

+ Merci à Alexandre pour l'accueil et le soutien. Ravi que Sombre te plaise, copain. J'ai particulièrement kiffé ton classeur d'aides de jeu. Toutes bien découpées et rangées, stylé !

+ Merci à Léa, qui a mené une partie longue de Classic en nuit, d'après un scénario qu'elle a écrit elle-même (une première, à ce qu'elle m'a dit). Ça non plus je n'étais pas au courant, ça aussi ça m'a fait super plaisir. D'autant plus en fait que j'avais croisé Léa au CRôC cet été. C'est là qu'elle m'a acheté ses zines. Le monde rôliste est tout rikiki.

+ Merci aux membres de Légendes pour la conversation revigorante (pour sûr que ça réveille) et l'aide au recrutement.



Mon body count

14 parties, 76 joueurs, 67 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#192 28 Nov 2017 11:05

Saint Epondyle
membre
Inscription : 25 May 2016
Site Web

Re : Ma life en conv

Je me dois de bondir.

[bond !]

Je pars pas sur le débat "Sombre est-il un JdR ou un jeu d'interprétation avec des dés ?" parce qu'on s'en tape et qu'on est d'accord.
Ceci dit - nombreux sont les jeux qui proposent de jouer des potier / cordonniers / fleuristes dans lesquels ces compétences ne servent à rien à cause des scénarios. Et non des joueurs ni des gamedesigners. Il y a - je pense à Esteren là - moult scénaristes qui se gourent salement en ne proposant que du poutrage-de-liche là où le jeu pourrait être bien plus riche que ça. Le problème est donc bien de gamedesign, mais de la part de ceux qui font toujours les mêmes scénarios dans des jeux potentiellement plus riches que du PMT.


Gare au shoggoth !
---
Cultiste freelance @ Cosmo † Orbüs

Hors ligne

#193 28 Nov 2017 15:39

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Saint Epondyle a écrit :

Le problème est donc bien de gamedesign, mais de la part de ceux qui font toujours les mêmes scénarios dans des jeux potentiellement plus riches que du PMT.

Perso, je pense que le PMT peut être très riche, mais c'est un autre débat.

Tu as raison de souligner l'importance des scénarios. En tradi, ils comptent vachement. Ce d'autant que l'une de leurs fonctions est de préciser la proposition ludique, surtout lorsque le système est un tant soit peu générique (au sens dédié à un genre, pas au sens universel). Tu fais un jeu dark med-fan, faut être conscient que le dark med-fan est hyper vaste et que donc, ça ne dit pas grand-chose aux meneurs et aux joueurs sur le type exact de parties qu'ils vont jouer avec. De l'exploration, de l'enquête, de l'action, de la diplomatie, du drama ? Tout ça peut être dark med-fan.

Mon point est que les gens ne feront jamais tout avec ton jeu. Pour de nombreuses raisons liées à ton système, ton univers (si tu en as un), la manière dont tu présentes ton jeu dans ton bouquin, tes démos en conv, mais aussi des raisons liées à leur propre culture rôliste (un biais ultra fort), les gens vont catégoriser ton jeu à leur manière : « DMF RPG, c'est fait pour jouer de la baston moitié épique, moitié gritty, genre Conan, tu vois. Sauf que tous les magos ne sont pas méchants, on peut en jouer aussi ». C'est vachement plus pointu que « dark med-fan ». Tu imagines qu'on peut faire dix trucs avec ton jeu, mais dans la véritable réalité vraie des parties en club et en cercle privé, les gens font toujours les deux mêmes trucs, encore et encore. Résultat, y'a huit trucs qui ne servent à rien et, pire, qui produisent de la merde en partie.

La gamme officielle est cruciale. Si dans tous les scénarios publiés, ou dans la vaste majorité, tu poutres une liche, et ben en dépit de toutes les compétences artisanales de ton système, les gens vont comprendre que ton jeu propose de poutrer des liches. Et même si tu publies d'autres types de scénarios officiels, mais que ceux où tu poutres des liches sont les plus joués (souvent parce qu'ils sont les plus faciles à mener ou les plus réussis, ou tout bêtement parce qu'ils sont dans le livre de base), on en revient au poutrage de liche.

Je parle d'expérience. Tu peux faire tout type de films d'horreur imaginaires avec Sombre, mais je sais que les gens l'utilisent surtout pour du survival horrifique, ce qui est beaucoup plus pointu que l'horreur générique. Cela s'explique par plein de raisons, dont le fait que House est le premier scénario que j'ai publié et qu'il n'est pas trop difficile à bien mener. Du coup, c'est le plus joué, et le plus copié par les meneurs qui veulent écrire leur propre scénar. En tout cas, c'est celui qui a le plus de CR sur le forum (et pas juste un peu plus, beaucoup plus). À côté de ça, je déroule une majorité de survivals horrifiques en convention (au format flash). Résultat : il s'agit du scénario-type de Sombre.

C'est un truc que j'ai anticipé. Je me suis posé la question assez tôt, bien avant la parution de S1, parce que savais que tout générique que soit mon jeu, j'avais besoin d'une direction de game design précise. En fait non, je mens. Ce n'est pas moi qui me suis posé la question, c'est Cyril Pasteau qui l'a fait. J'en ai un souvenir hyper précis, c'était dans la cuisine de Darwin, l'éditeur de Backstab, bien des années avant le premier numéro de Sombre. Il m'a demandé « Quel est le scénario-type de ton jeu ? ».

J'y ai cogité, ai trouvé une réponse claire et ai développé mon système dans cette optique. Logiquement, lorsque j'ai publié un article sur l'écriture de scénarios dans S4, c'est House que j'ai décortiqué. Je fais du drama dark avec Sombre et tout un tas d'autres trucs aussi (y'a de la diversité dans mes CR de quickshot), mais le survival horrifique est le cœur de mon jeu. Du coup, le story deck n'est pas inclus dans le livre de base et La nuit sans été n'est arrivé qu'au numéro 7. Même le slasher, pourtant pas si éloigné du survival horrifique (au point que pas mal de gens les confondent) et sur lequel j'appuie mes exemples dans S1, ne sera que pour S8.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#194 28 Nov 2017 16:41

Sky Marshall
chinaconda
Lieu : Paris
Inscription : 02 Feb 2017
Site Web

Re : Ma life en conv

Tant de détails intéressants dans un post.

Tu projettes pas d'écrire un manuel de game design pour JdR ?

J'ai jamais trouvé un bouquin vraiment utile sur le JdR (je ne les connais pas tous) qui traiterait de :

- Tous les systèmes de règles. Mais dans leurs mécaniques profondes. L'impact sur le jeu et le RP, etc.
J'insiste sur ce point car il y a des livres traitants des systèmes de jeu pour les jeux de casino, mais rien pour les Jdr ou même les jeux de société.

- Bien sûr des conseils pour jouer et animer mais on trouve déjà pas mal d'infos là-dessus.

- Tout un tas de réflexions comme ce post où l'on apprend que le premier scénario publié fixe un peu l'évolution ultérieure du jeu, etc.
Des éléments essentiels pour développer un jeu, et pas qu'un jeu de rôle!

Dernière modification par Sky Marshall (28 Nov 2017 16:42)


I only have one rule — Everyone fights, no one quits. You don't do your job, I'll shoot you.

Mon blog : www.gregoryhuyghe.com

Hors ligne

#195 28 Nov 2017 23:01

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Sky Marshall a écrit :

Tu projettes pas d'écrire un manuel de game design pour JdR ?

Nan, ce n'est pas le genre de bouquin que j'aime écrire. Par ailleurs, je ne me sens ni légitime ni pertinent. En terme de game design, ce que je connais commence et s'arrête à Sombre, qui est un jeu pour le moins pointu. Ce n'est pas le genre de parcours créatif qui permet d'avoir une vision un peu globale de la question.

Mais.

Mais je suis par contre tout disposé à causer dans ma revue du game design de Sombre, un sujet que je maîtrise à donf. D'ailleurs, je l'ai déjà fait dans plusieurs articles, à doses plus ou moins homéopathiques. J'y reviendrai encore à l'avenir. En particulier, j'ai prévu un article dédié au système, qui sera pour le coup très orienté game design.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#196 20 Dec 2017 18:40

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Sur Courants Alternatifs, Valentin T. a écrit :
Johan Scipion a écrit :

Sombre n'est pas un jeu de rôle. Ah la vachouille (la vache + ouille), y'avait longtemps. D'après certain membre du club Légendes, c'est un « jeu de situation ». Parce que dans le jeu de rôle, y'a un univers imaginaire riche et ouvert, et pis on y joue en campagne.

Je reviens là-dessus.

Je suis assez stupéfait par l'importance que relève la définition de "jeux de rôle", dans un média qui est tout sauf institutionnalisé. Est-ce que c'est justement ce besoin de légitimisation qui pousse les rôlistes à camper durement sur leurs définitions? Est-ce que ce n'est pas propre au monde du JdR et, dès qu'on creuse un peu, on se confronte aux mêmes résistances où qu'on aille? Je ne saurais dire, mais la question me titille grave.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#197 20 Dec 2017 18:42

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Valentin T. a écrit :

Je suis assez stupéfait par l'importance que relève la définition de "jeux de rôle", dans un média qui est tout sauf institutionnalisé. Est-ce que c'est justement ce besoin de légitimisation qui pousse les rôlistes à camper durement sur leurs définitions? Est-ce que ce n'est pas propre au monde du JdR et, dès qu'on creuse un peu, on se confronte aux mêmes résistances où qu'on aille? Je ne saurais dire, mais la question me titille grave.

Elle m'interpelle également. Pour des raisons pratico-pratiques, tu te doutes : c'est un discours auquel je suis très souvent confronté sur le Net et IRL. À force, j'avoue que ça m'use un peu.

Je ne sais pas trop non plus ce qu'il en est des autres milieux. Est-ce que les gens qui font du foot en salle ou du street soccer se prennent dans la tronche des " C'est pas du foot ! " par ceux qui jouent à l'ancienne (terrain gazonné, équipes de onze, format 2 x 45 min) ?

Le truc me paraît d'autant plus inepte qu'une nouvelle pratique ne retranche rien aux précédentes. Dire que Sombre est du JdR n'invalide la qualité rôliste d'aucun autre jeu. Y'a vraiment pas de quoi se sentir menacé dans sa pratique. Clairement, du Donj avec véléda et figs, c'est du JdR (c'est ce que menait le gars à sa table, je l'ai vu faire pendant que j'enchaînais les démos). Mais ça n'empêche pas Sombre zéro d'en être aussi.

Pour être tout à fait honnête, l'opposition s'est cristallisée sur la question JdR / pas JdR, mais comme je l'explique dans mon CR, on n'était déjà pas d'accord sur des conceptions de game design. Du coup, j'ai compris le " Sombre n'est pas du JdR " comme un argument de dernier recours.

La vérité est que je marquais des points sur le volet game design. Avec cet avantage qu'en tant qu'auteur (même auteur obscur d'un petit jeu méconnu), mes arguments ont un certain poids dans ce domaine : c'est quand même mon métier. Du coup, la seule manière de me récuser était de nier la qualité rôliste de mon jeu, ce qui disqualifiait de facto mes arguments. Si on ne parlait pas de la même chose, je ne pouvais pas avoir raison.

L'alternative aurait été de reconnaître que ouais, certains compartiments de certains systèmes sont mal branlés, et que si ça marche quand même, c'est parce que meneurs et joueurs ont pris l'habitude de compenser dans leur pratique ces faiblesses de game design. La fameuse culture rôliste, qui pousse à l'entre-soi (d'ailleurs, les rôlistes avec lesquels j'ai causé ont fini la conv en jouant entre eux ^^) et amène à rejeter ceux qui n'en ont pas assez, ces fameux " joueurs trop cons qui font rien qu'à créer des persos de merde, genre des artisans ".


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#198 12 Feb 2018 15:17

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

11 démos au Troll Penché – février 2018 – Montbéliard


18_Troll_Penche.jpg
Ma table, tout au fond à droite. Derrière les stands, derrière les paravents, derrière la grille, derrière le drapeau japonais. OKLM.
photo Troll Penché



Alors à la base, j'avais un plan sans accroc. En novembre, mes dernières conventions de 2017. En décembre, du commerce : profiter du rush de Noël pour tenter de placer du fanzine en boutiques (pas top fastoche). Puis réveillon, et à partir de début janvier, écriture intensive de Sombre 8. Objectif : boucler le premier jet avant la reprise des convs, mi-février. Le plan zéro défaut.

Sauf.

Sauf que j'ai terminé 2017 sur les coudes des jambes, les rotules. Épuisé, le petit père Johan. Tellement qu'à Noël, fatalement, j'ai choppé la grippe. Quinze jours de défonce virale et médicamenteuse pendant lesquelles j'ai été moins productif qu'une limace cacochyme. Je suis grâââve à la bourre. Au lieu d'avoir déjà bouclé mes textes, comme c'était prévu, je suis en danseuse pour rattraper mes deux semaines de retard. Juste avant le Troll Penché, ma première conv de l'année, grosse charrette de boulot.

Résultat, j'arrive à Montbéliard déchiqueté. Rhâââ la vâââche, l'après-midi de samedi fut rude ! Tout au radar. Du coup, quatre Overlord sur les cinq premières démos, et du Camlann aussi parce que j'ai les neurones fondus. En soirée, ça va un poil mieux. Dopé au sucre liquide (le soda, meilleur ami du démonstrateur zombie), je mène un excellent Dracula pour une table de sept Crimeux hyper motivés. Super partie, vraiment. Et qui intègre mes dernières modifs. Serai-je enfin parvenu à trouver le bon équilibre technique ? Faut pousser un peu les playtests pour le savoir. Suite à la prochaine conv.

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, je suis quasi un autre Johan, raisonnablement dynamique et tout. Mais y'a plus trop de public. Business as usual, hein, les dimanches de conv sont toujours (très) calmes. Sept démos la veille, quatre seulement avant de reprendre mon train en fin d'après-midi. Je termine sur un Grimmies, juste pour garder le contact avec le scénar.

Au total, une excellente conv. Me suis un peu caillé dans cette grande salle municipale au chauffage non-euclidien (y'avait une sorte de microclimat polaire au-dessus de ma table). À côté de ça, le lieu n'était pas trop bruyant, et les gens (public, orgas, mes confrères auteurs et éditeurs sur les stands) super sympas. Ça fait plaisir de commencer mon année de convs de cette manière. S'agit maintenant d'enchaîner dans la joie et la bonne humeur : samedi prochain, les RRX.


Les mercis

+ Merci aux bénévoles pour leur efficacité et leur gentillesse. Une bonne orga globale, sans doute perfectible sur le volet restauration. Doit y avoir moyen de diminuer l'attente à la buvette.

+ Merci en particulier à Yann pour l'invitation et l'orga en amont, ainsi qu'à Élise pour l'accueil chaleureux, les nombreux véhiculages et l'hébergement en territoire félin.


Mon body count

11 parties, 61 joueurs, 56 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#199 18 Feb 2018 14:53

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

6 démos aux RRX – février 2018 – Palaiseau


RRX.jpg
Allez les gars, tous en chœur : « Polytechnique, nique, nique ».


Alors donc, je résume. Fin 2017, Johan épuisé. Écriture, playtests, animations, commerce, tout ça. Le boulot, quoi. Début janvier, grippe. Du coup retard, et donc boulot pour le rattraper. Donc fatigue. Première conv de l'année à Montbéliard, Johan chope un rhume. Ça allait encore bien le lundi, lorsque j'ai fait mon dernier compte rendu, mais dès le mardi, j'avais basculé en mode catastrophe annoncée. Mal de tête, gorge douloureuse, nez qui coule, l'idéal pour assurer des démos le week-end suivant aux RRX.

Circonspect, je me soigne et attends de voir jusqu'où ça va monter. Pas trop haut heureusement. Un pic de morve jeudi, mais vendredi est meilleur. Par contre, après m'être bien caillé samedi aux RRX, c'est reparti pour un tour. En fait, je crois que je viens de découvrir le mouvement perpétuel de la crève : boulot > fatigue > crève > retard > boulot. Ma vie est merveilleuse, youpi. Je surkiffe la morve.

Maiiis bon, pour les RRX, c'est business as usual. J'en ai fait quatre en cinq ans et quasi à chaque fois, crevard. Faut dire que la date ne cesse d'avancer. Ma première, c'était fin mars, là on est rendus à mi-février. Honnêtement, ça commence à poser problème. Parce qu'on se pèle les couilles dans votre grand hall vitré, les gars. Il n'y fait pas juste un peu froid, c'est glacial de chez glacial. Et je dis ça alors que, connaissant le lieu, j'étais suréquipé : mitaines, écharpe, bonnet par-dessus mon bandana, quatre épaisseurs de fringues. J'avais même prévu des sous-vêtements supplémentaires, que j'ai été passer aux toilettes en milieu d'aprème tellement je me les gelais.

Vous me direz, qu'est-ce qu'on s'en branle ? La conv est articulée en trois longs créneaux de jeu, durant lesquels les parties se déroulent dans des salles isolées, que j'imagine chauffées. Sauf que l'event n'est pas censé se réduire à ça. La meilleure preuve est que vous aviez installé un écran géant et plusieurs dizaines de tables dans le freezer, pardon le hall. Vous espériez donc que des gens y fassent des trucs cool, mais avec 5°C de température ambiante, c'est utopique. Y'a bien que Nanouk l'Esquimau qui s'éclate dans ces conditions. Du coup, les tables n'ont servi qu'à la restauration.

Les conditions sont si dures (froid + désert de joueurs durant les créneaux) que la plupart des exposants ont quitté le navire. En 2014, à ma première participation, y'avait encore pas mal de stands et quelques animations dans le hall. Du platal, de la fig, du jeu de société, du Magic, un peu de jeu de rôle (bibi). Cette année, rien. Ah non, je mens, une table de Zombicide et mes démos flash. Y'a un souci, je pense. Je dis ça parce que j'aime votre conv. Les gens y sont très sympas et y'en a pas mal qui kiffent Sombre. Je viens y mener avec plaisir, mais dans les conditions de cette année, ça devient hyper rude. Et encore, on a esquivé la neige. À quelques jours près, ça aurait pu être bien pire.

Mais là déjà, j'avais tellement froid que j'ai été contraint de mener à l'économie : cinq Camlann dans la journée, mon scénario le plus simple. Jamais fait ça dans aucun autre event auparavant. Et je me suis vraiment fait violence en début de soirée, durant l'inter-ronde, pour assurer un Dracula à onze joueurs, essentiellement parce que je voulais faire plaisir à Thomas, l'un de mes playtesteurs habituels (qui ne l'avait jamais joué et a recruté la majorité des participants).

Le soir en partant, j'étais lessivé. Le froid, ça épuise. Par là-dessus, plus de RER pour rentrer chez ouame. Contraint de repasser par Paname pour redescendre ensuite dans ma banlieue. Ah la vache, Massy-Pal à 22h45, c'est le désert ferroviaire ! Alleeez, ma prochaine conv est dans un mois tout pile, ce sera Eclipse. D'ici là, je compte bien que le réchauffement climatique aura transformé la météo bretonne. Sûr et certain que Rennes sera passée en zone tempérée. Comment ça, ça n'arrivera pas ? Hé mais c'est pas vrai qu'il pleut tous les jours en Bretagne ! C'est rien que de la calomnie. Des fois, il grêle. 


Les mercis

+ Merci à Anatole pour l'orga en amont, merci à Quentin pour les véhiculages. Mais vraiment, cogitez fort à la date pour l'année prochaine, ou délocalisez-vous ailleurs que dans ce hall frigidaire. Et aussi, faites en sorte que le DAB soit rempli avant la conv. C'est grave pas cool pour les petits stands marchands lorsque les gens ne peuvent plus tirer de liquide.

+ Merci à Valentin, biclassé Courants Alternatifs / Terres Etranges, qui m'a donné un précieux coup de main sur le stand.


Mon body count

6 parties, 33 joueurs, 23 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#200 19 Mar 2018 14:34

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

9 démos à Éclipse – mars 2018 – Rennes


Eclipse.jpg
So dââârk


L'année dernière, Éclipse avait été difficile. Laminé par la fatigue (Monpeul m'a tuer) et la crève, j'avais assuré en mode demi-zombie. Cette année, ça va nettement mieux. Je sors d'un gros tunnel de taf (Sombre 8, what else ?) et suis un poil à la ramasse (la charnière écriture/convs est toujours délicate), mais pas malade. Par ailleurs, la nouvelle ligne LGV Paris Rennes raccourcit la durée du trajet de moitié, ce qui change pas mal de trucs. Quand même, l'aprème est un poil rude.

Pris au piège d'un recrutement trop performant (ouais des fois, tu demandes à des gens s'ils veulent jouer et ça marche. Cette hallu ôO), j'attaque avec un Dracula à 7 joueurs. Très bonne partie, qui me conforte dans l'idée que mes derniers équilibrages vont dans le bon sens. Ensuite, je me ménage. Quatre Camlann d'affilée, mon scénario le moins exigeant niveau maîtrise. Je me réserve pour la partie longue en nocturne.

Car cette année, je fais mon retour à la bourse aux scénars du samedi soir. J'appréhende un peu. Pas la bourse, hein. Depuis le temps, je suis rodé. Mais une démo longue en nuit après le train + une après-midi de flash, ça reste du gros taf. Allez hop, un dernier Camlann à l'arrache, puis une pause pizza roborative en bonne compagnie (la linguistique, c'est ouf), puis la bourse. Je récupère quatre joueurs et monte au troisième étage, dans la salle qui nous a été allouée. Au menu, un Camlann d'échauffement (ouais, encore) suivi d'un quickshot, que je raconterai bientôt en détail à mes tipeurs. Il fut vraiment très très bon. Grosse ambiance, TPK hyper tendu, et une jump scare d'anthologie. Content, le gars Johan.

Le lendemain, retour à la conv en fin de matinée. Waterloo morne plaine, as usual. Le désert dominical, ce classique rôliste. Encore un Camlann, que je prends décidemment l'habitude de mener pour des adultes (pas un Overlord du week-end, how strange), puis une partie à dix joueurs pour, comme c'est de tradition, décimer le 7ème Cercle en fin d'Éclipse. Vu le faible passage dans le hall, je savais que je ne trouverais sans doute pas à monter d'autre partie avant la fermeture. Donc quand j'ai vu que j'avais réussi à rassembler cinq joueurs, j'ai poussé le recrutement autant que je l'ai pu pour pouvoir dégainer Parousie, mon nouveau scénario qu'il est trop bourrin et que je le kiffe.

Il est encore en rodage (je l'ai mené avec mon texte sous les yeux) mais y'a moyen d'en faire quelque chose de vraiment funky. En théorie, je devrais pouvoir le mener pour 16 joueurs, c'est vous dire si ça va être du gros nawak. En pratique, je n'ai pour l'instant pas dépassé 10. Faut que je le (et me) cale bien, mais il me tarde de pousser le truc jusqu'au déraisonnable et au-delà.

Au global, une super Éclipse. Épuisante mais vraiment très fun. Vu et causé avec un quintal de copains, mené plein de parties cool. Du nanan rôliste. Je ne me suis même pas trop caillé en Bretagne. J'étais équipé, faut dire. Mais voilà que je rentre sur Paname et que y'a de la neige partout. Da fuck !?!


Les mercis

+ Merci aux orgas et aux bénévoles. Super accueil, super orga, super tout. 2018 fut une excellente cuvée.

+ Merci en particulier à Lapin et Marwan pour l'orga en amont. À Alci pour l'animation (très efficace) de la bourse. À Tanguy, à Clémentine, à Antoine, et à tous ces jeunes gens en t-shirt rouge qui ont fait de cette édition d'Éclipse un franc succès.

+ Chaleureux remerciements à Étienne pour l'hébergement et la chaleur humaine. Spéciale dédicace à Bastien, aware de sa belgitude.

+ Merci à Antoine et Vincent pour les véhiculages. La Benz Benz Benz, c'est ouf.

+ Et coucou à Bartab. On se voit l'année prochaine, copain.


Mon body count

9 parties, 44 joueurs, 38 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

Pied de page des forums