Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Liens utiles (et cliquables) >>> COMMANDER Sombre ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#1 29 Mar 2017 20:01

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

[buzz] SOMBRE 7

Des gens causent de Sombre 7


S7_grand.jpg
illustration Greg Guilhaumond
d'après Johann Heinrich Füssli


Sombre est un jeu de rôle pour se faire peur comme au cinéma. Chaque partie est un film d'horreur imaginaire dans lequel on joue des victimes.

Fascicule format A5 de 72 pages (dont 44 numérotées), le septième numéro de la revue Sombre contient le story deck, une nouvelle aide de jeu orientée drama dark, un article qui explique son fonctionnement et un scénario qui le met en valeur.

Pour le commander, c'est lĂ .


Blurb :

Le story deck est un paquet d'une trentaine de cartes, accompagné d'une mécanique et d'un article dédiés. Sa fonction est d'enrichir la création des personnages et d'injecter du drama (dark, il va de soi) dans les parties de Sombre. Car le drama potentialise l'horreur en favorisant l'immersion des joueurs.

Le story deck est l'outil technique et narratif idéal pour créer facilement des liens forts à l'intérieur d'un groupe, inventer des secrets aux PJ, et maximiser les chances qu'ils soient révélés durant la partie par les joueurs eux-mêmes. Un scénario inédit le (dé)montre. Ce one-shot long (une nuit de jeu) pour Sombre classic est un mélodrame horrifique et gothique dans l'ambiance des films de la Hammer.

La nuit sans été donne à jouer cinq prétirés : Lord Byron, Mary et Percy Shelley, Claire Clairmont et John Polidori. Il se déroule dans une villa des bords du lac Léman, lors de cette fameuse nuit d'orage de 1816 durant laquelle fut conçu le roman Frankenstein. De nombreuses aides de jeu l'accompagnent : feuilles de personnage prêtes à jouer, story cards personnalisées, plans, cartes de PNJ et cinq portraits réalisés par Greg Guilhaumond d'après des tableaux d'époque.


Sommaire détaillé :

+ Article : Drama dark
Le mode d'emploi du story deck.

+ Scénario : La nuit sans été
Un mélodrame horrifique pour Sombre classic.
4 ou 5 joueurs – 5 à 6 heures

+ 28 pages d'aides de jeu


Grog :

Encore plus d'infos sur la fiche du Grog.


Feedback :

+ On discute de La nuit sans été ici.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#2 29 Mar 2017 20:11

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 7

Sur Courants Alternatifs, Sombre 7 suscite l'intérêt


Arjuna Khan a Ă©crit :

J’avoue que l'horreur gothique pour sombre je suis très sceptique. Mais j'attends de voir. ^^

Johan Scipion" a Ă©crit :

Ah ? Je veux bien que tu m'expliques pourquoi. Ça m'intéresse à fond.

Arjuna Khan a Ă©crit :

Peut être est-ce du au fait que je met d'autres choses que toi derrière le terme "horreur gothique" mais je trouve que le positionnement de ton jeu (c'est à dire de sombre 1 à 4 car pour le reste j’avoue ne rien en connaitre) rentre en contradiction avec ce que j'entends par horreur gothique. Quand on parle d'horreur gothique j'ai en tête pas mal de vieux films de la hammer notamment certaines adaptations de Dracula et Frankenstein, j'ai aussi en tête des références plus récente tel que le labyrinthe de pan ou l'échine du diable de del toro, sleepy holow et évidemment la dame en noir le film revival de la hammer qui me semble en être l'incarnation. Je pourrais aussi avoir en tête pas mal de nouvelles d'edgar poe ou certaine nouvelles de claude seignolle même si ce dernier est plus ancré dans des ambiances rurales. Bon j’avoue que sur ces dernières références je me base sur des livres, ce qui est certainement un peu hors de propos.

La vraie question que je me pose en fait c'est que le sombre que je connais met beaucoup en lumière un antagonisme qui est très mesurable, qui est très visible et dont on peut estimer la menace. Alors que j'ai le sentiment que déjà d'une part l'horreur gothique ne met pas en jeu la confrontation avec cette antagonisme et que d'autre part que l'antagonisme (en partie constitué par le décor d'ailleurs selon moi) n'est que le reflet des peurs des personnages et que donc il comporte une forme d'abstraction assez forte.

Johan Scipion a Ă©crit :
Arjuna Khan a Ă©crit :

j'ai en tĂŞte pas mal de vieux films

On est presque d'accord. Tu oublies juste les films Universal, qui fondent le genre. Pour ce qui est de Del Toro, je citerais surtout Crimson Peak (médiocre, malheureusement).

une forme d'abstraction assez forte.

Et ben écoute, Dracula comme le monstre de Frankenstein, la momie ou le loup-garou sont tout sauf des personnages abstraits. Et même, quand ils s'y mettent, ils cognent vachement dur. Du coup, ça me paraît pile-poil raccord avec Sombre.

Mais je comprends que tu envisages le genre dans sa dimension la plus psychologisante. Or justement, c'est un truc que j'ai beaucoup travaillé avec ce scénario, Valentin qui l'a joué pourra en témoigner. Je suis donc confiant : tu vas kiffer. bccool

Valentin T. a Ă©crit :

- Dans le cas des quickshots de Sombre, les participants peuvent se reposer sur le système de résolution pour improviser une ambiance horrifique sans galérer. En général, ce dispositif aboutit à du survival classique.

- Dans le cas des scénario de Sombre, la préparation permet de ne pas utiliser le système comme un simple soutien mais d'imbriquer la mécanique avec le scénario. Cela permet de déployer au mieux une facette de ce que permet le jeu, d'orienter le game-play dans une direction particulière. Dans le cas du scénario de S7, celui-ci propose un canevas spécifiques qui canalise la partie dans la direction voulue (le mélo-dark). Et perso, je trouve que ça marche top !

Complètement d'accord avec cette analyse.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#3 25 Apr 2017 23:19

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 7

Sur CasusNO, Whimpering Vote a Ă©crit :

1.) Quoi que c'est ?

Sombre 7, ou comment j'ai tout compris au drama (dark ou pas)

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?

Ici, dans le fil dédié à Sombre, auquel je suis abonné.

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?

J'achète tout ce que fait Johan (Scipion), et je ne suis jamais déçu !

4.) Vous pensiez trouver quoi ?

Une nouvelle itération de Sombre, permettant de découvrir un approche différente pour maîtriser de l'horreur.

5.) Vous avez trouvé quoi ?

Comme d'habitude, 72 pages remplies à ras bord de retours d'expérience, de conseils, de bonnes pratiques, de cartes de secrets, et d'un gros scénario extrêmement structuré.

Le thème de ce n°7 est donc le dark drama, comment l'appréhender, le prendre en main, le gérer, le rendre efficace, et c'est amha 100% réussi.

Pour ĂŞtre très concret, avant la lecture de ce petit livret, le drama Ă©tait un thème qui me titillait (de plus en plus), mais que je ne savais pas comment rĂ©ussir Ă  maĂ®triser, et que du coup je laissais volontairement de cotĂ©. Maintenant, je pense vraiment avoir pigĂ© les clefs pour me lancer en toute confiance (mais mes cheveux n'ont pas repoussĂ©s, mon sexe est toujours Ă  la mĂŞme taille, et je n'ai pas touchĂ© 20.000€  :P )

Pour achever mes commentaires dythirambiques, je n'avais jamais rien lu d'aussi efficace sur le sujet (notamment la manière de gérer la révélation des secrets) yes

6.) Allez vous vous en servir ?

Du scénario, certainement que non, absolument pas par manque d'envie mais plus pour des raisons logistiques et pratiques. Mes joueurs ne sont pas trop branché horreur et surtout jouer 5 ou 6 heures d'affilées m'est absolument impossible.

Par contre, je vais me servir des précieux conseils que j'ai intégré pour drama-tiser mes parties de jdr, c'est une certitude.

7.) En conseilleriez vous l'achat ?

Sans réserve si vous voulez comprendre les logiques du drama en jdr, et comment le maîtriser de manière efficace et intelligente.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#4 01 May 2017 14:28

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 7

La fiche du Grog est en ligne : http://www.legrog.org/jeux/sombre/sombre-n-7-fr


Merci monsieur Mike. yes


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#5 12 May 2017 19:28

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 7

Sur Facebook, Steve Jakoubovitch a Ă©crit :

A la lecture j'aime beaucoup le dernier numéro de Sombre. Ce n'est aucunement un numéro indispensable puisqu'il explore une façon de jouer très spécifique centrée sur le "drama dark" : il s'agit d'introduire quelques mécaniques simples pour jouer des interactions tendues entre les personnages.

Cela fera plaisir à pas mal des amateurs de Sombre que je fréquente parce que le jeu renoue avec les formats scénaristiques longs alors que les précédents numéros -et globalement les réflexions ludiques de l'auteur- étaient tournées vers l'efficacité et la rapidité.

Le gros morceau du bouquin est un scénario nommé "Une nuit sans été" qui retrace la nuit de 1816 où fut créé le Frankenstein de Mary Shelley. Les prétirés sont des personnalités clefs de la littérature gothique (Byron, le couple Shelly, Polidori) et -long story short- ils vont s'engueuler, s'aimer et se faire dévorer par des fantômes.

Ce n'est pas la première fois que je me dis ça en lisant un scénario de Sombre mais ce qui est sympa dans la démarche créative consistant à constamment réutiliser les mêmes mécaniques c'est qu'elle permet de chercher des solutions à des problèmes qui, s'ils n'empêchent pas forcément nos parties de se dérouler relativement correctement, dégradent le confort de jeu.

Par exemple l'auteur se préoccupe de l'ennui des joueurs lors des apartés et en tire une solution élégante consistant parfois à laisser une partie des joueurs jouer ensemble mais sans meneur de jeu présent. Du coup la forme du scénario, qui est un huis clos, tend presque parfois vers le GN minimaliste.

Bref il va falloir tester ça pour confirmer tout le bien que j'en pense.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#6 15 May 2017 19:42

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 7

La fine équipe de Jeudi c'est JdR débriefe (sans spoiler ^^) La nuit sans été


Ils le font sur YouTube.

Ă€ 2:10:00 environ.


Et ça fait bien plaisir de voir qu'ils ont kiffé.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#7 20 May 2017 12:33

magnamagister
membre
Inscription : 20 May 2017

Re : [buzz] SOMBRE 7

Bonjour,

Comme tous les autres Sombre, j'ai dévoré le n°7 en une une soirée.

L'idée du story deck est vraiment très intéressante, et je pense utiliser l'idée et le principe sur d'autres jeux d'horreur contemporaine (je débute une nouvelle campagne de Mage l'Ascension et le problème récurrent du WOD vient justement des secrets des joueurs qui ne sont jamais dévoilés ...).
Le scénario gothic horror est vraiment très bon. J'adore la période romantique et post-romantique en littérature, en particulier le roman noir (Frankenstein en tête). Tu as su retraduire les canons si particuliers de cette époque à travers l'ambiance, les rapports dramatiques entre les personnages, et l'expérience face au surnaturel.

Seulement comme tu le dis toi-même ce scénario repose beaucoup sur les joueurs,leur proactivité, leur capacité à s'impliquer dans leurs intrigues personnelles, dramatiques, et leur résolution. Pour ma part j'ai un groupe très classique (j'en parlais encore avec Thomas Munier cette semaine quant à ma difficulté à leur faire découvrir des jeux indies, anarchiques, ou qui sortent des sentiers battus comme Sombre), que ce soit dans leur manière de jouer et dans leurs attentes.
Je sais aussi que j'y suis pour quelque chose car j'ai renoncé à trop les bousculer ...

Or, bien que je sois très tenté de le faire jouer, je sais que cela risque de tourner à l'un des écueils que tu racontes dans le feedback de tes playtests : pas de drama, ou très peu, mais un scénario d'enquête horrifique classique, comme ils ont l'habitude de jouer à Cthulhu avec moi (et ils adorent !). Ce qui ne les empêchera pas d'apprécier, mais pour ma part, comme toi, j'aurai l'impression d'être passé à côté ... Je suis donc un peu coincé.
Pourtant je sens que les mécaniques incitatives du story deck sont bien vues et doivent fonctionner ...

Qu'importe, Sombre reste pour moi, même je n'ai pas l'occasion de le maîtriser (mes joueurs détestent les one-shots et encore plus perdre leur personnage, bref le jeu d'horreur pour eux se cantonne à la parodie avec Brain Soda ...), reste une source d'inspiration que je distille au sein de mes autres parties, par petites touches.
Cela ne m'empêche pas de leur faire ressentir des émotions fortes par ailleurs, et de leur faire expérimenter la peur (certes pas comme au cinéma ...), mais de leur donner leur lot de sueurs froides. Et sur ce point tes techniques ou conseils sont vraiment les bienvenus.
Peut-être, un jour, à force de persuasion, j'arrivai à leur faire essayer Sombre (ou Inflorenza), mais pour l'instant je réponds à leur demande et reste dans le classique (Rolemaster dans le monde de Planescape, Warhammer, Shadowrun, Mage, Shatterzone). Cela fonctionne bien, pour eux comme pour moi, et j'y trouve malgré tout mon compte en tant que MJ. C'est le principal après tout ! Chacun de ces jeux offre en effet une ambiance où l'horreur peut légitimement avoir sa place, et je ne manque pas de la mettre en scène !

Merci en tout cas pour ta démarche et tes retours d'expérience, précieuses et utiles pour tout MJ qui se respecte.
Et vivement le prochain numéro !

Hors ligne

#8 20 May 2017 19:26

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [buzz] SOMBRE 7

Hello Magnamagister,


Bienvenue sur les Terres Etranges, ravi de te compter parmi nous.

Merci pour ton retour sur Sombre 7. Tes bons mots me touchent et tu soulèves d'intéressantes questions.


magnamagister a Ă©crit :

Seulement comme tu le dis toi-même ce scénario repose beaucoup sur les joueurs,leur proactivité, leur capacité à s'impliquer dans leurs intrigues personnelles, dramatiques, et leur résolution. Pour ma part j'ai un groupe très classique /.../ que ce soit dans leur manière de jouer et dans leurs attentes.
Je sais aussi que j'y suis pour quelque chose car j'ai renoncé à trop les bousculer ...

Clairement, c'est un système.

J'entends par là que, oui bien sûr, la table donne au meneur ce qu'elle attend, et réciproquement. Mais de mon point de vue, la question n'est pas tant de bousculer les joueurs que de leur lâcher la bride. Pour obtenir plus de tes joueurs, il faut leur donner moins.

Le JdR est une conversation. Si tu causes tout le temps et que tu amènes tous les sujets, tes interlocuteurs vont te regarder faire le show. Alors que si tu te mets un poil plus en retrait, il va bien falloir qu'ils retroussent leurs manches pour produire du jeu.



Or, bien que je sois très tenté de le faire jouer, je sais que cela risque de tourner à l'un des écueils que tu racontes dans le feedback de tes playtests : pas de drama, ou très peu, mais un scénario d'enquête horrifique classique, comme ils ont l'habitude de jouer à Cthulhu avec moi (et ils adorent !).

Pour relativiser mon playtest raté, je l'ai mené avec une version du scénario moins avancée que celle que j'ai publiée. En particulier, je n'avais pas encore bien fait le tri dans mes événements terrifiants. Ça n'a pas aidé.

Mais le problème de base reste effectivement que les joueurs n'étaient pas intéressés par du mélo dark. En particulier, certains pensaient que ça ne pouvait pas fonctionner avec une table entièrement masculine. C'est faux bien sûr, mon expérience le démontre, mais je n'ai pas été capable de les en convaincre. Or quand on pense qu'un truc qu'on fait ne va pas marcher et ben, y'a pas de miracle : il ne marche effectivement pas. La plupart des prophéties rôlistes sont en fait autoréalisatrices.

Mais bon, La nuit sans été n'est de toute façon pas le scénar que je recommanderais pour l'initiation à Sombre d'une table a priori réfractaire. Ce serait un peu comme d'apprendre à courir le cent mètres avant de savoir marcher. D'autres portes d'entrée me semblent plus adaptées.



(mes joueurs détestent les one-shots et encore plus perdre leur personnage, bref le jeu d'horreur pour eux se cantonne à la parodie avec Brain Soda ...)

Hop, quelques réflexions pour apporter de l'eau à ton moulin :

+ Sombre supporte très bien la parodie et la déconne. En format court et flash, je vanne pas mal en général, surtout en démos publiques. Des parties légères et fun, qui ne doivent pas être très éloignées d'une séance de Brain Soda standard. On rigole bien. Du coup, c'est une première piste : une partie pas trop longue avec un groupe de PJ bien cliché, genre cast de slasher, dans un setting bien cliché, typiquement la cabane au fond des bois de Paradise lake (Sombre 5).

+ L'autre option, c'est une partie sérieuse mais (très) courte, de façon à pouvoir la placer en ouverture de l'une de tes séances, genre en échauffement. « Bon les gars, avant le Warham qui va nous occuper toute la nuit, on se fait 30 minutes de Sombre, juste pour se mettre en jambes ». Un double feature.

+ Dernière idée, nettement plus ambitieuse, narrativement parlant : intégrer la partie (courte) de Sombre à un scénario plus long d'un autre jeu, dans lequel les PJ sont des enquêteurs. Marche hyper bien avec Cthulhu, mais également avec n'importe quoi d'autre, pourvu que le n'importe quoi en question soit une enquête (hey, on peut investiguer à Warham ! ^^). L'idée est de faire jouer avec Sombre les victimes qui seront au cœur de l'enquête ultérieure. Genre une équipe Delta Green qui se pointe pour tirer au clair un massacre dans une secte. Et ben, juste avant, les joueurs auront joué (avec Sombre) lesdits sectateurs en train de se faire massacrer.


Une fois que tes joueurs sont accrochés, ce qui suppose que la partie d'initiation se soit bien déroulée (olala, c'te pression ^^), tu enchaînes avec une séance Sombre complète. Mais attaque plutôt par House. La nuit sans été est plus exigeant à tous points de vue. Sans compter qu'il marche mieux lorsque les joueurs ont l'expérience de Sombre. Pour que la mécanique du story deck fonctionne au mieux, il est souhaitable qu'ils soient absolument convaincus que récupérer leur l'adrénaline est crucial. Or ce genre de conviction se forge d'autant mieux par le jeu, après avoir constaté de ses propres yeux à quel point l'adré peut s'avérer utile.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

Pied de page des forums